ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/OU-EN-SOMMES-NOUS-DE-NOS-SOLIDARITES-AUJOURD-HUI
      Où en sommes-nous de nos solidarités ?

Où en sommes-nous de nos solidarités ?

Les membres de l’ACO du nord de la Seine-et-Marne se sont engagés pour faire vivre la priorité votée à Angers, « Les personnes, les travailleurs en situations de précarité, de fragilité, sont au cœur du projet missionnaire de l’ACO ». Après plusieurs initiatives, ils partagent cette déclaration autour d’eux.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 avril 2016
  • réagir

Où en sommes-nous de nos solidarités aujourd’hui ?

« Nous sommes convaincus que le bien vivre ensemble en société se construit au quotidien, dans nos lieux de travail, nos quartiers, nos engagements, nos loisirs… Osons nous regarder, nous écouter ; prenons soin les uns des autres… c’est ainsi que nous traverserons cette épreuve. »
« Nous voulons donner du sens à ce que nous vivons ! Osons la rencontre, pour chercher à comprendre, pour analyser les causes profondes, locales, politiques, économiques… »
« Nous attendons des responsables politiques, qu’ils cherchent ensemble des pistes de construction en faveur du bien commun, qu’ils prennent des misions responsables, fondées, durables et garantissant l’État de Droit ; qu’ils n’engagent pas notre monde sur le chemin de la haine, de la destruction… »
« Nous voulons vivre debout ! Continuons la lutte, restons, plus que jamais, engagés pour la dignité de l’homme, pour la justice et pour la paix. »

Tel était le message diffusé par l’ACO au lendemain des attentats qui ont touchés la capitale en novembre 2015.

Ce message est pourtant toujours d’actualité.

Aujourd’hui, des décisions sont prises et elles fragilisent davantage les plus précaires et les plus fragiles, comme la suppression des aides accordées par le conseil régional pour les étrangers en situation irrégulière titulaire de l’Aide Médicale d’État. Ces aides sont pourtant essentielles pour ces personnes déjà en situation de précarité, elles permettent le déplacement pour accéder aux soins, pour concrétiser des démarches souvent complexes et périlleuses.
Aujourd’hui, des décisions sont prises par les pouvoirs publics concernant le report ou l’étalement du règlement de l’aide sociale légale qui fragilisent davantage les associations accueillant des personnes relevant de l’aide sociale, ainsi que les enfants confiés au titre de la protection de l’enfance. Ces décisions touchent de plein fouet des personnes fragilisées dans leur parcours de vie.

Où en sommes-nous aujourd’hui de nos solidarités si fortement mises en avant depuis les attentats de Charlie en janvier 2015 ?

Les droits humains ne sont pas respectés, les migrants et toute personne ne bénéficiant pas des droits fondamentaux, en font la triste expérience : mesures abusives concernant les contrôles, perquisitions, expulsions, comportements qui ne servent pas la dignité humaine, actes de violences, manifestations qui annoncent le rejet de l’autre.
Aujourd’hui, où se trouve la dignité humaine, le bien vivre ensemble, la bienveillance vis-à-vis de l’autre, les décisions qui tiennent compte de la précarité de ces hommes et de ces femmes et qui répondent à leur besoin de vivre bien tout simplement ?
L’ACO continuera d’engager ses actions pour dénoncer toutes les formes de discriminations, les injustices pour que chaque personne soit reconnue et respectée dans sa dignité.
L’ACO appelle chacun de nous à être acteur de notre vie, à vivre la solidarité et les actions pour construire une société plus juste, plus humaine.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux