ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/Retrouver-notre-chemin-interieur
      Retrouver notre chemin intérieur

Retrouver notre chemin intérieur

Faire un édito, c’est figer un instant l’actualité et s’y inscrire avec ce qui fait l’instant T de notre mouvement. Or, deux sensations s’entrechoquent dans mon esprit, la souffrance, la désillusion, le découragement ambiant de cette rentrée et la joie d’avoir vécu notre Rencontre nationale, rassemblés en peuple.


Dans le contexte actuel, la stigmatisation des chômeurs nous révulse, coincés dans une réalité économique où le plein emploi est plus que jamais inaccessible, où avoir un CDI devient un Graal ; pourquoi agiter encore plus de division ? Plus facile de diviser que répondre au défi ?

L’assurance chômage est le retour de la cotisation de chaque salarié, pas un droit illégitime. Insidieusement, cette sensation d’être englués dans des contraintes économiques qui nous font glisser vers toujours plus d’insécurité et plus de flexibilité, nous amène à penser que, désormais, plus rien ne sera stable. Me vient alors à l’esprit le choc de la phrase de Laurence Parisot, alors patronne du MEDEF : « La vie, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi, la précarité est une loi de la condition humaine ».

JPEG - 45.3 ko
Dessin de rue

Tous les extrémismes sont issus du lent détricotage de cette stabilité, forgée par des hommes de bonne volonté.

Alors tout est dit ? Nous serions alors irrémédiablement condamnés à la déconstruction de tous les repères stables qui fondent notre modèle économique et garantissent aux hommes, aux femmes, aux enfants une vie sereine où chacun libéré de l’oppression, peut donner à sa mesure le meilleur de lui-même ?

Chemin de vie

Ce qui nous divise, c’est le diable (diabolon), ce qui nous unit, c’est le symbole (symbolon), ce qui nous rassemble, c’est l’amour. En ACO, nous pensons que NON, rien n’est irrémédiablement fichu.
Alors voyons ce qui nous rassemble : toutes ces solidarités vécues à quelque niveau que ce soit, quel chemin l’ACO propose pour arriver jusqu’à cette envie de solidarités ?

Ce qui nous rassemble, c’est l’amour

Nous pensons que tout commence avec des espaces où les copains qui vivent ces exclusions peuvent prendre la parole. Notre priorité est au cœur de ce peuple. Cela peut sembler banal mais c’est au cœur de ces partages, fête de Noël en Mission Ouvrière, où le regard fraternel posé sur l’autre lui fait découvrir la capacité qu’il a, que nous avons, à redonner sens à nos vies, à revivre, à ressusciter pour ne pas dire re-susciter.
Il ne s’agit pas de bons sentiments ; c’est toute une démarche, celle de se laisser atteindre par l’autre différent de moi, de reconnaître en lui certaines de mes propres fragilités, de mes traversées de désert qui nous font entrer dans un chemin de conversion car, comme le dit St Paul dans la 1ère lettre aux Corinthiens (15,36) :

Insensé, ce que tu sèmes ne reprend pas vie, s’il ne meurt auparavant.

C’est toute la force de ce chemin de vie, de solidarités, de fraternité avec nos frères que nous propose le Christ ressuscité. Cela nous demande de quitter nos certitudes, mais c’est ce que nous permet notre mouvement, aller là où nous ne pensions pas. C’est à travers toutes ces rencontres, guidés par notre priorité, qu’ensemble, en peuple divers mais rassemblé, que nous pourrons relever le défi de solidarités communes.

[(

Réfléchir ensemble

  • Partageons ce que nous constatons du contexte actuel.
  • Comment sommes-nous en lien avec d’autres face à ce constat ?
  • Prenons le temps de relire le texte de la Priorité. Que nous dit-elle d’actions à entreprendre, ou déjà entreprises ?
  • À travers la lecture du texte de St Paul, éclairons-nous sur les étapes de notre vie de croyants. )]

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux