ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/Paque-confine

Pâque confiné


Dans ce journal, chacun pourrait témoigner de la manière avec laquelle il vit ces semaines de confinement. Bien-sûr, nous en voyons d’abord les côtés négatifs pour soi. Mais ne serait-ce pas être égoïste si nous ne sommes pas atteints par la maladie et que nous restons sagement chez nous ? Pour des membres de notre entourage qui ont « attrapé » ce virus…nous comprenons pourquoi il a vraiment fallu se confiner, car avec certaines personnes ce virus n’est pas gentil du tout. Et puis il y a celles et ceux qui se dévouent humblement, en premier lieu tout le personnel soignant mais aussi ceux qui assurent pour nous les services essentiels. Ces ouvriers de l’ombre, ne sont pas toujours considérés comme ils devraient l’être. Mais nous avons, comme croyants à leur témoigner de notre reconnaissance.
Nous ne doutons pas que d’ici quelques semaines, nous qui avons été privés de rencontre en équipe ACO pendant un certain temps nous pourrons vivre une vraie révision de vie avec notamment ces questions : comment cela nous a bousculé humainement ? Et dans notre Foi ? Et comment ça nous a fait grandir humainement ? Et dans notre Foi ?
Ce virus vient nous embêter (je vais rester poli) au cœur de notre année chrétienne. Les rameaux, Pâques sont célébrés à la maison. Heureusement il y a le jour du Seigneur, RCF…et plus encore pour ceux qui ont Internet. Mais nous faisons l’expérience d’une plus grande communion les uns avec les autres. Nous faisons l’expérience de celles et de ceux qui ne peuvent plus se rendre dans des églises pour des questions de santé, de mobilité. Même confiné chez nous, il y a un chemin de Foi qui s’ouvre pour tous et un désir de nous retrouver dans nos églises avec plus de joie. Les mots« communauté », « peuple rassemblé », « faire Eglise », prendront alors tout leur sens !
A Pâques, nous célébrons Jésus qui sort vainqueur du tombeau. Ne sommes-nous pas parfois enfermés dans des tombeaux. Ceux que la société nous impose (injustice, chômage, précarité…) et qui font encore plus mal en cette période. Mais aussi à cause des aléas de la vie, notamment la maladie, l’isolement, le deuil…Un coup de téléphone, une écoute fraternelle permettent de croire que la porte du tombeau n’est pas verrouillée et que nous pouvons aller vers la lumière.
Il y a aussi ces tombeaux que nous nous sommes creusés lorsque nous voyons tout de manière négative alors que nous avons tant de raisons d’espérer et d’être dans une joie plus rayonnante. Le Christ nous dit qu’il est le Vivant et que ce que l’Amour et la tendresse qu’il met en nous est plus fort que la mort.
Il y a tant de choses à faire mourir dans nos modes de vie, tant de passages à vivre pour un monde plus juste et fraternel. Cette période difficile est une chance à saisir.
Alors malgré tout je vous souhaite une belle fête de Pâques.
Yvain RIBOULET

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux