ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=19&lang=fr

Dossiers de Témoignage

Les dossiers de la revue Témoignage ACO avec l’édito, le sommaire et le dossier à télécharger en PDF.



Nous sommes tous migrants

 

17 mai 2022 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de novembre - décembre 2021 au format PDF.

Novembre-décembre 2021

Sommaire

  • Acteurs :
    • « Il faut vivre les choses pour pouvoir en parler »
    • Bath demandeur d’asile
  • Eclairage : Promouvoir le développement intégral des migrants
  • Position : Au bout du crayon, une main qui signe !
  • Mémoire : Les catholiques espagnols en France au temps du régime franquiste
  • Repères
TACO 603_Dossier

Nous sommes tous migrants

Les images ont hanté nos esprits à l’aube de l’hiver : 27 migrants ont été engloutis par les eaux froides de la Manche, entre France et Angleterre. Ces personnes avaient quitté leurs pays pour chercher un avenir meilleur en terre britannique. Le visage de la jeune fiancée kurde qui ne rejoindra jamais son amoureux fait songer à celui d’une autre fiancée. Elle parcourait son pays il y a 2000 ans, dans des conditions précaires, avant de donner le jour à un enfant nommé Jésus. Ce dossier sur le thème des migrants prend une résonance très forte aujourd’hui. En Action catholique ouvrière, beaucoup d’entre nous ont des ancêtres venus de pays étrangers. Nous avons en mémoire les travailleurs italiens, polonais, espagnols, portugais, nord-africains, vietnamiens ou sahéliens qui ont contribué à la prospérité de la France au XXème siècle. Aujourd’hui, ceux qui viennent d’Orient, d’Europe de l’Est, d’Inde ou d’Afrique sub-saharienne apportent à leur tour leur force de travail dans les secteurs où la main d’œuvre est rare et souvent exploitée : bâtiment, restauration, nettoyage. Français ou étrangers, nous sommes tous des travailleurs, partageant la même dignité. Et nous sommes tous liés à cette humanité qui, de Néandertal à Sapiens, a grandi au fil des migrations.



 


Luttes sociales dans le monde

 

18 novembre 2021 2021 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mai-juin 2021 au format PDF.

Mai-juin 2021

Sommaire

  • Acteurs :
    • Les luttes syndicales en Inde
    • Solidarité avec les travailleurs birmans
  • Eclairage : Défendre les droits des travailleurs, ici et là-bas
  • Position : Les travailleurs français solidaires
  • Mémoire : Quand les syndicalistes français soutenaient les mineurs britanniques
  • Repères
Dossier_601_Luttes sociales dans le monde

Luttes sociales dans le monde

Inde, 26 novembre 2020. 10 syndicats appellent à une grève générale. Objectif : s’opposer à des mesures antisociales prises par le pouvoir très autoritaire du président Modi (facilitation des licenciements, atteintes aux droits syndicaux…). 250 millions de personnes manifestent ce jour-là. Énorme, mais finalement peu médiatisé en France. C’est l’occasion de nous rappeler que plusieurs endroits de la planète sont régulièrement concernés par des luttes, des grèves, des manifestations… Au cœur de ces actions, des revendications sociales, le refus des mesures de libéralisation de l’économie, la défense des services publics…
La crise sanitaire est intervenue dans un contexte de montée des colères sociales qui s’est accélérée au lendemain de la crise financière des subprimes en 2008. En 10 ans, le nombre de mouvements sociaux a ainsi doublé dans le monde. Algérie, Iran, Chili, États-Unis, Hong-Kong, sans oublier les Gilets jaunes chez nous… Et récemment, la Colombie, l’Inde donc, mais aussi le Mali, Cuba… Des mobilisations aux formes et contenus nouveaux associant revendications sociales et exigences démocratiques, de défense des droits humains etc. Et si l’enjeu du mouvement ouvrier d’aujourd’hui était de favoriser l’émergence d’un nouvel internationalisme ? Les crises (sociales, sanitaire, environnementale…) sont mondiales. Pourquoi pas les luttes ?



 


Parlons chômage !

 

28 juillet 2021 2021 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mars-avril 2021 au format PDF.

Mars-avril 2021

Sommaire

  • Acteurs :
    • Chômage… comment tenir debout
    • Accompagner les demandeurs d’emplois
  • Éclairage : La place des chômeurs dans notre société aujourd’hui
  • Position : Accompagner en Seine et Marne
  • Mémoire : La JOC et les comités de chômeurs
  • Repères
Parlons chômage ! Dossier 600

Parlons chômage

La pandémie liée à la Covid apporte son lot de conséquences y compris pour les personnes privées d’emploi. Les licenciements, la fin des petits boulots pour certains, l’absence de contrats intérimaires, la difficulté de retrouver un travail dans cette période incertaine… nombre de personnes ont vu leur vie bousculée, heurtée par la perte d’un revenu et un avenir incertain.
La promesse d’une réforme de l’assurance chômage plus juste imaginée par le gouvernement actuel n’est pas tenue. À partir du premier juillet, les allocations chômage devaient baisser de façon très importante et les modes de calcul revus à la baisse. Mais l’action des syndicats a donné un répit de quelques mois. Les travailleurs en situation de précarité et les personnes déjà affaiblies dans leur parcours de vie seront fragilisées. C’est injuste et violent pour celles et ceux qui vivent cette situation. Comment alors dans ces conditions retrouver une certaine dignité, une confiance en soi et ne pas s’enfermer dans un isolement ?
L’écoute, le vivre ensemble et le partage sont des dons essentiels pour redonner une estime de soi aux personnes privées d’emploi. Soutenir, accompagner, être présent, nous avons en ACO ces savoirs faire, ces savoirs être pour aider ces copains à imaginer une sortie et à se tenir debout pour avancer dignement.



 


Climat, environnement - combats d’aujourd’hui

 

28 juillet 2021 2021 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mai-juin 2020 au format PDF.

Mai-juin 2020

Sommaire

  • Acteurs :
    • Le rural, la planète… Des défis énormes
    • Repenser notre modèle métropolitain
  • Eclairage : La clameur de la terre et la clameur des pauvres
  • Position : Urgence sociale et climatique, même combat !
  • Mémoire : Quand les appels écologiques nous invitent à dégager nos sources
  • Repères
596_Dossier

Edito

Depuis une trentaine d’années, les français perçoivent directement les conséquences de l’action de l’homme sur l’environnement notamment avec les effets du changement climatique (canicules, tempêtes, inondations, pollution, biodiversité touchée…). D’ailleurs, divers sondages montrent que l’écologie est une de leurs préoccupations majeures.

De nombreux collectifs se mobilisent au niveau politique, syndical, sociétal… tant à l’échelon local qu’international, pour mettre en place une économie respectueuse de l’humanité et de l’environnement, pour aujourd’hui et les générations futures.

Dernièrement, la convention citoyenne pour le climat a fait des propositions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans « un esprit de justice sociale ». Certaines de ces propositions seront soumises à référendum, d’autres feront l’objet de projets de loi spécifiques.

Dans une autre mesure, les enfants de l’ACE, avec leur résolution « Meilleur qu’hier », interpellent sur l’alliance entre écologie et justice sociale, sur la relation entre le bien-vivre des habitants du monde et le bien-être de leur planète.

Pendant le confinement, nous avons redécouvert le silence, la faune et la flore reprenant ses droits, une moindre pollution, une consommation plus locale…
Aujourd’hui, où en sommes-nous ?

Dossier coordonné par Murielle Bécel



 


ENGAGES POUR UN MONDE SOLIDAIRE

 

23 juillet 2020 2020 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mars-avril 2020 au format PDF.

Mars-avril 2020

Sommaire

  • Acteurs :
    • Avoir une vie digne
    • Pour une émancipation humaine et sociale
  • Éclairage : Les révoltes de la dignité
  • Position : Cultiver la paix du quartier à la planète
  • Mémoire : Petite histoire de frontières
  • Repères
595_Dossier_Engagés pour un monde solidaire

Edito

ENGAGES POUR UN MONDE SOLIDAIRE
Depuis plusieurs mois, un évènement nous fait prendre conscience que notre monde doit faire face, de manière collective et solidaire, à des défis de grande ampleur. Cette crise sanitaire et sociale est lourde d’enseignement. Elle nous révèle que nulle frontière ne protège des plus grands dangers mais aussi que notre monde est encore en proie aux égoïsmes nationaux. L’autre enseignement de cet évènement c’est que la destruction de notre environnement, le saccage des écosystèmes à des fins économiques et mercantiles ne font que multiplier les risques de telles épidémies.
Tout ceci rejoint cette autre réalité, celle d’un système économique qui à travers le monde produit les mêmes ravages sur l’emploi, la santé des travailleurs, les conditions de vie. Ces derniers mois encore, des femmes et des hommes se sont mobilisés dans de nombreux pays. Entre un libéralisme qui broie l’homme et des systèmes politiques qui continuent à mettre beaucoup de personnes sur le côté, une révolte de la dignité s’exprime.
En 1864, des ouvriers de toute l’Europe se retrouvèrent pour fonder l’Association internationale des travailleurs. Ils avaient conscience de participer à une lutte commune. Serons-nous encore capables, de nous engager à leur suite, de nous inscrire dans une même lutte par-delà les frontières… ? nos rêves sont-ils encore à l’échelle du monde ?
Dossier coordonné par Sylvain Knittel



 


Méditer, prier : rester humains

 

23 juillet 2020 2020 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de janvier-février 2020 au format PDF.

janvier-février 2020

Sommaire

  • Acteurs :
    • Prière et méditation, une double articulation
    • Aux Grands voisins, la prière se fait rencontre
  • Eclairage : Prier en milieu populaire
  • Position : l’ACAT : un combat soutenu par la prière
  • Mémoire : Madeleine Delbrêl : devenir un Évangile vivant
  • Repères

Edito

Et si vous méditiez ? Et si vous vous posiez ? L’espace public fait, depuis quelques années, l’objet d’invitations à méditer, à prendre le temps de se reconnecter à « soi », à ses « valeurs », à « faire le vide » ... Dans un monde saturé de bruits et stress en tout genre, c’est comme si l’apaisement et le silence étaient à reconquérir.
L’univers chrétien n’échappe pas, lui aussi, à ces attentes et ces recherches marquées par l’intériorité et l’importance du corps. Certains redécouvrent des traditions plus anciennes. D’autres associent et enrichissent leur prière traditionnelle de pratiques venues d’Orient. Des cultures et des pratiques se croisent, se métissent… Signe des temps ? Marqué par l’accélération, la course effrénée aux profits et à la rentabilité, le système social a tendance à déconnecter l’humain de ce qu’il est en profondeur. En réaction, la méditation et la prière ne redeviennent-elles pas des havres nécessaires ? A condition qu’elles ne servent pas à « adapter » les souffrants de notre société aux logiques du capital (la méditation fait ainsi son entrée dans les entreprises pour prévenir le burn-out…) ou en faire un « placebo ».
Et si, finalement, revenir au sens profond de ces pratiques spirituelles était aussi une manière de voir dans la méditation et la prière, non seulement un havre mais surtout la recherche d’une autre manière d’être au monde, tout autant apaisée que vivifiante ?



 


Municipales : prendre sa place !

 

14 avril 2020 2020 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de novembre-décembre 2019 au format PDF.

novembre-décembre 2019

Sommaire

  • Acteurs :
    • S’investir pour les autres : un acte normal
    • Employés communaux : action !
  • Éclairage : Municipales : tout faire pour éviter la crise des vocations
  • Position : Des convictions qui engagent
  • Mémoire : La commune, lieu d’engagement et de mixité sociale
  • Repères

Edito

Les élections des conseillers municipaux et communautaires vont se dérouler au mois de mars 2020 dans un contexte fragilisé. L’augmentation des inégalités, les tensions sociales, les réformes qui affaiblissent les plus précaires augmentent d’autant plus la méfiance des citoyens vis-à-vis de nos politiques. Ces élections ont pourtant un impact sur notre vie quotidienne et à tous les moments de notre vie. La commune est le lieu de concentration de tout ce qui nous préoccupe et fait notre vie : la garde des enfants, les loisirs et le bien-être, la possibilité d’avoir un logement digne, la préservation de l’environnement, la santé ou l’accès aux différents services publics.
Construire et s’inscrire dans un projet au service de l’intérêt collectif et d’un bien vivre ensemble est bien de notre responsabilité. Que cela passe par le vote, le soutien ou l’implication, nous ne pouvons pas être simplement spectateurs de la construction de notre avenir mais devons être acteurs des décisions qui nous concernent.
"Ne pensons pas que la politique soit réservée aux seuls gouvernants", a déclaré le pape lors de la 52e Journée mondiale de la paix. "Nous sommes tous responsables de la vie de la cité, du bien commun et la politique est aussi bonne dans la mesure où chacun fait sa part au service de la paix".



 


Paix et justice sociale - Les 100 ans de l’OIT

 

10 avril 2020 2020 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de septembre-octobre 2019 au format PDF.

Septembre-octobre 2019

SOMMAIRE

  • Acteurs :
    • 100 ans de lutte pour un monde plus juste et plus égalitaire
    • Place des organisations syndicales à l’OIT
  • Eclairage : Assurer la dignité du travail
  • Position : Un mouvement de travailleurs chrétiens à l’OIT
  • Mémoire : Bâtir la paix
  • Repères

EDITO

Cette année 2019 marque les 100 ans de l’Organisation internationale du travail (OIT). Née au lendemain d’un conflit majeur l’OIT a voulu répondre au défi de la paix par la recherche de la justice sociale.

Aujourd’hui de nouveaux acteurs économiques ont pris une place majeure. Ces multinationales qui s’affranchissent grandement des lois et ont le loisir de choisir les régimes fiscaux les plus avantageux marquent aussi la question du travail par l’exploitation des ressources et des personnes.

A côté de cela, dans un monde où l’économie mondialisée est de plus en plus basée sur la concurrence entre les travailleurs et les états on assiste à un retour inquiétant du nationalisme qui, comme à chaque fois, se nourrit de la misère et de la précarité.

Cent ans après, la mission de l’OIT reste d’une étonnante actualité. Mais dans ce cadre, quelle parole pour les organisations syndicales ? quelle place également pour l’Église ?

Avec ce dossier nous espérons que vous découvrirez une organisation centrale dans la lutte pour la dignité du travail, la justice sociale et la paix universelle.



 


Accompagner les étapes de la vie, en Église

 

9 avril 2020 2020 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de Juillet-août 2019 au format PDF.

Juillet-août 2019

Sommaire

  • Acteurs :
    • Chemin de vie, chemin de chercheuse
    • Dans l’espérance
  • Eclairage : Des rites pour assumer les passages de la vie
  • Position : Des petits déjeuners de la foi savoureux
  • Mémoire : De l’héritage à la proposition
  • Repères

Edito

De tout temps, les sociétés humaines ont proposé des rites initiatiques ou rituels de passage liés aux étapes de la vie de l’individu : puberté, mariage…
De même, les étapes de la vie chrétienne sont liées à l’évolution de notre vie humaine.
« Comme être social, l´homme a besoin de signes et de symboles pour communiquer avec autrui, par le langage, par des gestes, par des actions. Il en est de même pour sa relation à Dieu. » (Catéchisme de l´Eglise catholique, n° 1146).
De la naissance à la mort, l’Église est présente. Elle accueille les joies et accompagne les souffrances. Elle aide à cheminer, chacun à son rythme, dans la découverte de Dieu.
« On ne naît pas chrétien, on le devient », disait Tertullien, premier Père de l’Eglise d’Occident.
Pour marquer plus particulièrement certaines étapes de la vie humaine, la vie chrétienne est jalonnée par les sacrements : le baptême, la confirmation, l’eucharistie, le mariage, l’ordre, la réconciliation, le sacrement des malades…
Chaque sacrement comporte trois dimensions : un signe que l’on voit ; une parole que l’on entend et un symbole que le signe et la parole expriment. Ils sont « signe visible d’une réalité invisible ». A travers eux, c’est le Christ lui-même qui agit et nous rejoint dans tous les moments de notre vie.

Les pages de ce dossier vous invitent à découvrir des expériences d’accompagnement dans des moments forts de la vie.



 


Un travail décent pour tous

 

10 juillet 2019 2019 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mai-juin 2019 au format PDF.

Mai-juin 2019

Sommaire

  • Acteurs :
    • Heureuse salariée du commerce
    • Plateformes numériques - nouvelles servitudes
  • Éclairage : Le travail pour l’Église
  • Position : Éthique sur l’étiquette_faire pression sur les multinationales
  • Mémoire : Le 7 octobre pour la KAB
  • Repères
Dossier : Un travail décent pour tous

Edito

Le travail décent
A l’occasion du 7 octobre 2018, avec les membres du Secrétariat nous sommes allés à la rencontre de passants, près du centre commercial parisien Les Halles, pour sensibiliser à la journée mondiale pour le travail décent. J’ai été marquée par le nombre de personnes incapables de définir : décent ou digne…
Un travail est décent lorsqu’il permet à la personne qui l’effectue de mener une vie digne, soit de répondre à ses besoins essentiels et à ceux de sa famille. Si l’Organisation Internationale du Travail (OIT) a introduit son concept en 1999 et le promeut depuis comme un programme, l’Église catholique a œuvré la première dans cette direction dès le début du 20è siècle, comme vous le verrez dans les pages Éclairage.
L’OIT dispose ainsi que le travail décent se compose de 4 éléments : l’emploi (revenu équitable, bonnes conditions de travail, égalité de traitement et de chance entre tous, perspectives de développement personnel...) les droits (libertés syndicale, d’expression, lois du travail existantes et respectées, pas de travail forcé, de discrimination, de travail des enfants...), la protection (sociale, protection contre le chômage...) et le dialogue (social entre gouvernement, employeurs et salariés).
Éléments indispensables à la création des meilleures perspectives de progrès social et de développement.
Dossier coordonné par Elisabeth Peralta



 


Quelle Europe pour demain ?

 

4 avril 2019 2019 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de Janvier-février 2019 au format PDF.

Janvier-février 2019

Sommaire

  • Acteurs :
    • Renouvellement du parlement européen : et l’Europe sociale ? Jean-Pierre Bobichon
    • Ryanair : mobilisation européenne
  • Eclairage : Les élections européennes
  • Position : L’Europe que nous voulons
  • Mémoire : Organisation des travailleurs en Europe
  • Repères
DOSSIER 588 Quelle Europe pour demain ?

Edito

Une Europe à construire
La construction de l’Europe est née par la volonté de créer un espace de paix et de stabilité. Aujourd’hui, parler d’Europe, c’est essayer de comprendre ce système complexe où la technocratie l’emporte sur les objectifs initiaux. Tout n’est que question d’intérêts économiques, de budgets à respecter, de normes rigoureuses qui nous enferment dans des règles établies sous peine de tomber sous le coup d’une sanction. Dans son contexte mondial, l’Europe veut augmenter sa croissance, produire plus et gagner plus, mais à quel prix ?
Ne peut-on pas rêver d’une Europe pacifique avec ce mélange des savoirs et des cultures ? Une Europe qui serait soucieuse de la dignité des personnes en faisant respecter les droits fondamentaux. Une Europe qui placerait comme prioritaire la solidarité et la lutte contre la pauvreté, qui apporterait une réponse globale et commune pour la transition écologique et sociale. Une Europe accueillante qui ne se servirait pas de la Méditerranée comme un cimetière à ciel ouvert ou qui ne condamnerait pas les hommes qui tendent la main aux migrants. Une Europe qui donne espoir aux jeunes afin qu’ils puissent profiter des programmes Erasmus, des voyages et des rencontres.
Cette Europe c’est à nous de la construire, dialoguons et votons. Ce dossier nous y aidera.
Sylvie Mérigard



 


Les enjeux de la bioéthique

 

4 janvier 2019 2019 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de novembre-décembre 2018 au format PDF.

Novembre-décembre 2018

Sommaire

  • Acteurs :
    • Don d’organes : dire notre espérance au cœur des débats
    • Vivre la vie jusqu’au bout... (Jalmalv)
  • Eclairage : La bioéthique : quels enjeux ? Roger Gil
  • Position : La gauche face aux enjeux bioéthiques
  • Repères
Les enjeux de la bioéthique

Edito

Les enjeux de la bioéthique
« La fin de vie de maman a été douloureuse et je me suis posé beaucoup de questions » dit Fabienne. Confrontée comme elle dit « à la souffrance des hommes et des femmes », une infirmière exprime quant à elle, sa conviction que « chaque personne a le droit de vivre et de mourir dans la dignité ». Des mots, des paroles qui rappellent que la bioéthique, avant d’être un enjeu moral ou philosophique est d’abord une réalité sociale, exprimée et située depuis la vie concrète. C’est justement pour cette raison que nous pensons essentiel que chacune et chacun d’entre nous puisse témoigner et donner son avis, en particulier dans le monde ouvrier. Comme le soulignait le théologien Xavier Thévenot, ces questions ne se limitent pas aux compétences des biologistes et autres scientifiques, mais « ont aussi des dimensions culturelles, politiques, économiques, juridiques, religieuses… qui légitiment tout à fait le regard de l’anthropologue, du philosophe, de l’économiste, de l’homme politique, du juriste, du théologien… et surtout de celui qu’on appelle de façon dédaigneuse “ l’homme de la rue“ » (1). Dans un contexte social où nombre d’activités voient le critère humain s’effacer derrière ceux de l’impératif technique et du profit financier, inviter à agir en pleine conscience sur des enjeux touchant au vivant est certainement la réponse la plus appropriée. C’est l’objet de ce dossier.

(1) « La bioéthique » Editions Le Centurion

Bruno Cadez



 


L’engagement à l’école

 

7 novembre 2018 2018 par Catherine, Publications ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de Septembre-octobre 2018 au format PDF.

Septembre-octobre 2018

Sommaire

  • Acteurs :
    • Un métier d’engagements
    • Des ponts entre élèves et professionnels
  • Éclairage : Une politique éducative afirmée
  • Position : Pour une réelle mixité scolaire
  • Mémoire : Les parents dans l’école
  • Repères
Dossier : L’engagement à l’école

Edito

L’engagement à l’école

L’engagement devrait être privilégié et encouragé dans la vie scolaire de chaque élève par les établissements scolaires, les professeurs, les personnels éducatifs, les pouvoirs publics, les mairies mais aussi par les parents. Il est nécessaire de favoriser cet engagement en incitant les jeunes à s’impliquer dans des responsabilités pour les Conseils de classe ou de la vie lycéenne, les tutorats mis en place dans certains établissements, les associations ou les initiatives qui favorisent et développent le bien-vivre dans les établissements.
Nous devons nous-mêmes les considérer comme des citoyens, entendre leurs préoccupations et leurs besoins. Nos enfants et nos petits-enfants ne sont pas des “clients” que l’on doit considérer à grand coups de réformes et de statistiques pour satisfaire une économie qui doit s’inscrire dans un budget bien défini. Non, au contraire, nous avons tout à gagner en donnant aux enfants toutes les chances et les moyens de devenir des acteurs et des citoyens épanouis, engagés. Ils seront ensuite en capacité d’initier les réflexions et les débats pour susciter le désir d’agir ensemble, de lutter contre les inégalités sociales et de construire une société bienveillante. Prenons notre part de responsabilité, aidons-les à grandir en nous engageant à notre tour à leurs côtés !

Dossier coordonné par Sylvie Mérigard



 


Rencontre nationale 2018

 

23 août 2018 2018 par Catherine, Publications ACO

Tous les textes de la Rencontre nationale sont dans l’onglet "Rencontre nationale".
Vous trouverez donc uniquement l’édito dans cet article.

Juillet-août 2018

EDITO

Face à la réalité sociale actuelle,
l’ACO a fait le choix de poursuivre
sa Priorité votée à Angers en
2014, mettant Les personnes, les
travailleurs en situations de fragilité et
de précarité au coeur de son projet missionnaire.
Le travail vécu en forums a
voulu donner le souffle de la continuité,
en particulier avec les travailleurs
en situation de handicap, les employés
et les privés d’emploi, les migrants et
les retraités, mais aussi en appelant à
être acteur dans les enjeux de santé et
de vie en quartiers populaires. De nouvelles
invitations pour le mouvement
et ses membres sont regroupées dans
le texte Nos différences valent plus que
tout l’or du monde ; avec tous les oubliés
tissons nos solidarités !
Si la Priorité est une attention particulière,
nous avons aussi voulu proposer
une résolution qui est à la fois
un appel et un envoi. La résolution
Avance au large et jetez vos filets est
une invitation faite à tous les membres
de l’ACO à rejoindre les réalités de la
classe ouvrière, des milieux populaires
d’aujourd’hui, et à faire de notre mouvement
un espace de libération. En
région, les délégués ont travaillé les
premières pistes d’actions ; à chaque
équipe, secteur, diocèse de continuer
à s’avancer au large.
Quatre motions d’actualité proposées
par les CD ont été votées. Elles
portent sur la marche des migrants, la
Palestine, la loi ELAN et les services
publics. À ces textes se joint la nouvelle
composition du Conseil national,
élu à Saint-Étienne.
Enfin, le texte Responsabilité, accompagnement
et ministères au service de
l’ACO, est un document de référence,
travaillé pour tenter d’éclairer les réflexions
et besoins
présents à l’ACO,
autour de ces questions.

Sylvain Knittel

Edito dossier 585

Secrétaire général



 


Le monde ouvrier en territoire rural

 

6 juin 2018 2018

Pour favoriser la vie de tous au sein des territoires ruraux et particulièrement des personnes de milieux ouvriers et populaires, n’est-il pas vital de prendre soin de la terre et tout autant de se préoccuper du tissu économique, social et culturel ?

Mai-juin 2018

Sommaire

  • Acteurs :
    • L’usine à la campagne
    • Dans l’agro-alimentaire
  • Éclairage : Qui sont les ouvriers à la campagne ?
  • Position : Ensemble pour le développement
  • Mémoire : Quand les ouvriers travaillaient à côté...
  • Repères
Le monde ouvrier en territoire rural

Édito

Pour favoriser la vie de tous au sein des territoires ruraux et particulièrement des personnes de milieux ouvriers et populaires, n’est-il pas vital de prendre soin de la terre et tout autant de se préoccuper du tissu économique, social et culturel ?
Nombreux sont les ouvriers qui rêvent d’un habitat à la campagne ! Les services, les commerces s’y font pourtant rares, la mobilité s’impose. La précarité, l’isolement, la pauvreté, l’illettrisme y sévissent aussi. Les ouvriers, habitant l’espace rural, participent à la vie associative et citoyenne. Ils défendent l’école, le maintien d’une épicerie, soutiennent des associations d’aide aux devoirs… L’école est le lieu privilégié pour créer des liens entre familles. Ces activités tissent le bien vivre ensemble et servent une vie ecclésiale en proximité.
Dans les années 60, les paysans furent happés par l’industrialisation. Aujourd’hui, les travailleurs ruraux sont le plus souvent dans le service à la personne, dans des entreprises artisanales ou industrielles. En fonction des réalités, les salariés cherchent à s’organiser collectivement. Les mouvements d’Action catholique, ruraux ou ouvriers, veulent jouer leur rôle d’acteurs-témoins.
Terre, toit, travail… Les tissages historiques, culturels, militants des milieux ouvriers et ruraux ne sont-ils pas une richesse pour l’avenir ?

Dossier coordonné par Catherine Baudier



 


Pour un juste partage des richesses

 

23 avril 2018 2018

Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager : ainsi se concluait le rassemblement Diaconia à Lourdes en 2013. Lorsque l’on pense au partage des richesses, bien souvent, on pense aux ’riches’, ceux qui ont bien plus que nous. Or nous sommes tous concernés. Là où nous sommes, avec ce que nous avons et possédons, quelle que soit notre situation.

Mars avril 2018

Sommaire

  • Acteurs :
    • Richesse de la bonne intelligence
    • Des travailleurs chrétiens solidaires
  • Éclairage : Le partage des richesses : qu’en dit la doctrine sociale de l’Église ?
  • Position : Évasion, fraudes et paradis fiscaux
  • Mémoire : Revenus : les écarts continuent de se creuser
  • Repères
Pour un juste partage des richesses

Edito

Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager : ainsi se concluait le rassemblement Diaconia à Lourdes en 2013. Lorsque l’on pense au partage des richesses, bien souvent, on pense aux ’riches’, ceux qui ont bien plus que nous. Or nous sommes tous concernés. Là où nous sommes, avec ce que nous avons et possédons, quelle que soit notre situation.
Nous avons ici souhaité aller au-delà des aspects pécuniaires et financiers. Nous faisons place au combat du CCFD-Terre solidaire contre les paradis fiscaux qui permettent de détourner des sommes considérables, et à une courte rétrospective de l’évolution des revenus en France. Mais nous avons surtout voulu mettre en avant le principe de la destination universelle des biens, présent dans la doctrine sociale de l’Église depuis fort longtemps et pourtant peu répandu. Le pape François dans Laudato Si’, le MMTC avec sa campagne Terre, toit, travail pour une vie digne, nous interpellent. Comment, dans nos actes, nos choix de consommation et de déplacements, nos modes de vie, nos interactions, nous sommes attentifs aux conséquences pour les autres, d’ici et d’ailleurs, et pour la planète, notre ’maison commune’ ? Un dossier pour continuer de contribuer.

Dossier coordonné par Elisabeth Peralta



 


La spiritualité du monde ouvrier

 

27 février 2018 2018

Lorsqu’en octobre dernier le Conseil national de l’ACO a vécu une révision de vie sur la spiritualité du monde ouvrier d’aujourd’hui, des notions fortes, dans les paroles, ont été recueillies. Des mots comme dignité, reconnaissance, souci de l’autre sont apparus. Mais surtout, c’est toute la vie qui s’y est exprimée sous forme de « prière, de fraternité, de justice, de lutte et de fête ».

Janvier février 2018

Sommaire

  • Acteurs :
    • Inviter à la prière
    • Accueillir la vie
  • Éclairage : Spiritualités populaires et vies de baptisés en monde ouvrier
  • Position : " Voulez-vous me faire la grâce... "
  • Mémoire : Un cri pour une vraie libération
  • Repères
La spiritualité du monde ouvrier

Edito

Lorsqu’en octobre dernier le Conseil national de l’ACO a vécu une révision de vie sur la spiritualité du monde ouvrier d’aujourd’hui, des notions fortes, dans les paroles, ont été recueillies. Des mots comme dignité, reconnaissance, souci de l’autre sont apparus. Mais surtout, c’est toute la vie qui s’y est exprimée sous forme de « prière, de fraternité, de justice, de lutte et de fête ».
Est apparue aussi toute l’importance donnée à la Parole de Dieu et à la dimension symbolique. Une dimension symbolique qui par un signe, une image, un objet porte autant de sens que mille mots.
Les manières de vivre sa foi dans les milieux ouvriers, populaires sont diverses. Si la relecture de nos vies à la lumière de l’Évangile reste notre socle, aujourd’hui nous sommes plus attentifs à ces formes de vie spirituelle. À nous de découvrir comment elles sont porteuses de sens, voire une libération, pour ceux qui les vivent. Un enjeu aujourd’hui pour l’ACO : comment accueillir cette diversité et les attentes qu’elle exprime, pour proposer de cheminer à la suite du Christ libérateur ? Les pages de ce dossier veulent servir à cette réflexion. Elles nous invitent aussi à découvrir cette Bonne Nouvelle incarnée dans la vie des femmes et des hommes de milieux populaires.

Dossier coordonné par Sylvain Knittel



 


Une protection sociale pour tous

 

7 décembre 2017 2017

Quand on parle de protection sociale (faire face à la maladie ou aux aléas de la vie professionnelle, au chômage par exemple, pouvoir faire valoir ses droits à la retraite…), quelques réalités sautent aux yeux.

Novembre-décembre 2017

Sommaire

  • Acteurs :
    • Livreurs : coopérer pour se protéger
    • Précarité : quelle protection sociale ?
  • Éclairage : Protection sociale : pour tous ou chacun pour soi ?
  • Position : Revenu universel, nouvelle protection sociale ?
  • Mémoire : L’histoire d’un combat pour la dignité
  • Repères
Dossier 581

Edito

Quand on parle de protection sociale (faire face à la maladie ou aux aléas de la vie professionnelle, au chômage par exemple, pouvoir faire valoir ses droits à la retraite…), quelques réalités sautent aux yeux. Savez-vous que plus de 3 français sur 10 (36 %) renoncent à se soigner, faute de moyens financiers ? Ou qu’un chômeur sur deux n’est pas indemnisé, comme l’a rappelé l’an dernier Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT, à ceux qui voient « un profiteur des aides sociales derrière chaque privé d’emploi ». La fragilisation accrue du monde du travail, sous les effets des politiques néo-libérales, a renforcé l’attente de protection sociale. L’augmentation de l’espérance de vie grâce aux progrès de la médecine, l’évolution du travail, la financiarisation de l’économie qui fait la part belle aux actionnaires, la précarisation renforcée des travailleurs etc. ont fortement modifié la donne. Pour réponse, les logiques d’inspiration libérale tendent à voir chacune et chacun un peu comme l’autoentrepreneur de sa vie, prenant les moyens qu’il peut et veut consacrer à se protéger face aux risques. Toutefois, en arrière-fond, continue de se dessiner une alternative. Celle d’une société qui choisit de protéger le plus grand nombre - et qui fait de cette protection, un moteur du progrès social.

Dossier coordonné par Bruno Cadez



 


Le temps de l’engagement

 

21 septembre 2017 2017 par Rédaction ACO

Aujourd’hui, des personnes ne se retrouvent plus dans les groupes qui structuraient la vie associative hier – syndicats ou partis – jugés trop hiérarchiques, enfermant dans des objectifs et des modèles. Difficile d’y garder liberté d’engagement, idéal personnel ; de répondre à un besoin d’efficacité en participant à une action collective et d’œuvrer à une transformation sociale.

Septembre-octobre 2017

Sommaire

  • Acteurs :
    • Nous sommes encore là !
    • Une vie d’engagements
  • Éclairage : Le temps de l’engagement
  • Position : Pour une meilleure santé et plus de bien-être
  • Mémoire : Au fil des publications
  • Repères
Le temps de l’engagement

Edito

Aujourd’hui, des personnes ne se retrouvent plus dans les groupes qui structuraient la vie associative hier – syndicats ou partis – jugés trop hiérarchiques, enfermant dans des objectifs et des modèles. Difficile d’y garder liberté d’engagement, idéal personnel ; de répondre à un besoin d’efficacité en participant à une action collective et d’œuvrer à une transformation sociale.
La valorisation individuelle et la précarisation croissante transforment nos engagements. De nouvelles formes collectives, les aides directes de proximité, le souci du bien-vivre ensemble, la question de la transition écologique… modifient nos modes participatifs et nos engagements. Ils donnent ainsi du sens à nos vies, rejoignent nos valeurs, nos convictions.

En ACO, qui n’a pas entendu : « Depuis que je suis à la retraite, j’ai encore moins de temps pour moi » ou « mon planning est beaucoup plus chargé maintenant que je ne travaille plus ». Nos aînés aussi s’affirment actifs et expriment leur souhait d’être toujours présents et ancrés dans la société au travers du bénévolat ou d’aides diverses de proximité ou familiales. Impossible pour eux de se sentir isolés et de rester loin du collectif. Ces témoignages, nous devons les offrir, les partager comme des actes de foi pour construire une société de justice, d’amour et de paix.

Dossier coordonné par Sylvie Mérigard



 


Une Eglise en mission

 

29 septembre 2017 2017 par Rédaction ACO

Je crois en toi, Église de Dieu, Désir du Père, tu es fondée sur le Christ, guidée et vivifiée par l’Esprit.
Faite de mille visages, tu es appelée à l’unité, à la communion. Fais jouer tes différences ; elles sont précieuses.

Mai-juin 2017

Sommaire

Edito

Je crois en toi, Église de Dieu, Désir du Père, tu es fondée sur le Christ, guidée et vivifiée par l’Esprit.
Faite de mille visages, tu es appelée à l’unité, à la communion. Fais jouer tes différences ; elles sont précieuses.
Sur le chemin de la sainteté, tu n’es pas parfaite ; tu commets des faux pas mais tu peux les reconnaître et en demander pardon… comme tout être humain ! Que l’Esprit te donne d’agir pour le bien de tous et surtout d’aimer Dieu de tout ton coeur afin qu’ainsi, tu participes à la sainteté même de Dieu.
Ouverte et universelle. Aujourd’hui, même en souffrance, tu es invitée à sortir, inventer, dépasser tes préjugés, tes peurs. Tu pourrais être malade de te regarder le nombril, prévient François… Ouvre tes portes, si étroites soient-elles, pour recevoir et pour sortir. Tu es au service de l’homme, de tous les hommes.
Envoyée en mission, depuis Pentecôte, va jusqu’au bout de l’univers, annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus mort et ressuscité ! Une aventure au présent. Chaque baptisé est médiateur de la Parole : va vers ceux qui sont privés de liberté, de fraternité, ceux qui sont bafoués dans leur dignité, leur humanité.
Église du Christ en mission, Église toujours en naissance, Église que l’Esprit crée, modèle au fil de nos histoires… Je crois à ton audace et à ta foi !
ACO, en es-tu ?

Dossier coordonné par Catherine Baudier



 


Elections, quel pouvoir citoyen ?

 

15 mars 2017 2017 par Rédaction ACO

La séquence électorale qui s’annonce (élection du président de la République en avril et mai, puis celle de nos députés en juin) est lourde d’incertitudes. La crainte que, dans notre contexte de mondialisation libérale, le vote ne serve à rien, et le sentiment d’être abandonné par les responsables politiques, creuse en effet le fossé entre élus et citoyens, notamment dans le monde ouvrier. Pourtant, abandonner à d’autres le pouvoir de décider de sa vie, n’est pas sans risques. D’autant que des projets mettant durement en cause les droits sociaux, ou encore excluant une partie de la population (à l’image de ce qui se passe à Hayange, en Moselle, et dont témoigne un membre de l’ACO dans ce dossier) se profilent à l’horizon.

Mars-avril 2017

Sommaire

  • Acteurs :
    • Militant, entre doutes et espérance
    • Les plus démunis dans le collimateur
  • Eclairage : Remue-méninges citoyen en ACO
  • Position : Nous mêler de ce qui nous regarde
  • Mémoire : La flamme toujours actuelle de l’utopie
  • Repères

Edito

La séquence électorale qui s’annonce (élection du président de la République en avril et mai, puis celle de nos députés en juin) est lourde d’incertitudes. La crainte que, dans notre contexte de mondialisation libérale, le vote ne serve à rien, et le sentiment d’être abandonné par les responsables politiques, creuse en effet le fossé entre élus et citoyens, notamment dans le monde ouvrier. Pourtant, abandonner à d’autres le pouvoir de décider de sa vie, n’est pas sans risques. D’autant que des projets mettant durement en cause les droits sociaux, ou encore excluant une partie de la population (à l’image de ce qui se passe à Hayange, en Moselle, et dont témoigne un membre de l’ACO dans ce dossier) se profilent à l’horizon.
Et pourtant… L’importante mobilisation à l’occasion des primaires de droite, comme pour celles de la gauche, fin 2016 et début 2017, montre qu’un intérêt pour la politique demeure pour des millions de citoyens, ayant porté leurs voix sur des projets de société, l’un et l’autre bien affirmés. À gauche, l’élection - disons-le, surprise - du candidat le plus marqué à gauche, au-delà des attentes qu’elle exprime dans cet électorat, dit aussi que ce sont bien d’abord les citoyens qui font l’Histoire et peuvent déjouer les pronostics du départ.
Voter, ou ne pas voter, cela a du sens… et de l’influence.



 


Indispensable solidarité internationale

 

24 mars 2017 2017 par Rédaction ACO

Mon environnement est fait d’objets et d’aliments qui m’arrivent de toute la planète. Ce qui a du prix à mes yeux : les relations aux autres ou à la nature, et la fraternité - m’ouvre évidement à la dimension du monde. Les défis de notre devenir, qu’ils se nomment paix, justice ou limitation du réchauffement climatique, ne trouveront des solutions durables que pour toute l’humanité.

Janvier-février 2017

Sommaire

  • Acteurs :
    • En marche pour la paix
    • Volontariat à l’étranger
  • Éclairage : Quel est le sens de la solidarité internationale ?
  • Position : Missionner pour partager
  • Mémoire : Notre dimension internationale
  • Repères
Dossier solidarité internationale

Edito

Mon environnement est fait d’objets et d’aliments qui m’arrivent de toute la planète. Ce qui a du prix à mes yeux : les relations aux autres ou à la nature, et la fraternité - m’ouvre évidement à la dimension du monde. Les défis de notre devenir, qu’ils se nomment paix, justice ou limitation du réchauffe¬ment climatique, ne trouveront des solutions durables que pour toute l’humanité.
Mais l’idéologie dominante, à l’œuvre, veut nous maintenir dans une logique de compétition et de guerre sociale ; pour être efficace, bien souvent, notre action de solidarité doit porter une dimension internationale. Elle transforme les liens qui existent, qu’on le veuille ou pas, en relation soucieuse du bien commun. Elle peut être soutien, échange ou action commune. Si nous proclamons que nous sommes aimés du même Père, nous sommes les obligés de nos frères humains.
« L’interdépendance nous oblige à penser à un monde unique, à un projet commun. »1
La semaine de la Solidarité internationale, qui se déroule chaque mois de novembre, porte quatre propositions : l’information, l’action au quotidien, l’engagement et l’interpellation des décideurs. Avant de décider de vos actions pour 2017, je vous invite à ouvrir ce dossier.

Dossier coordonné par Pascal Fouque
1. Pape François : Laudato Si’.



 


Bien vivre ensemble en société

 

25 novembre 2016 2016 par Rédaction ACO

Vivre ensemble, ce n’est pas coexister, ce n’est pas faire vivre la paix sociale entre les communautés. Vivre ensemble, c’est faire ensemble, c’est agir ensemble et construire une société commune...

Novembre-décembre 2016

Sommaire

  • Acteurs :
    • Une rencontre possible
    • Vivre ensemble, parfois si simple
  • Éclairage : Malaise dans le vivre ensemble
  • Position : Faire de la République notre bien commun
  • Mémoire : Vivre ensemble, toute une histoire !
  • Repères

Edito

Il y a des mots qui nous sont devenus banals à force d’être employés, des mots dans lesquels chacun cherche à faire rentrer sa propre définition. Vivre ensemble fait partie de ceux-là.
Vivre ensemble, ce n’est pas coexister, ce n’est pas faire vivre la paix sociale entre les communautés. Vivre ensemble, c’est faire ensemble, c’est agir ensemble et construire une société commune basée sur la rencontre. C’est aussi faire des concessions, c’est accepter de venir s’installer à la même table et pas seulement installer des tables séparées les unes à côté des autres, même suffisamment proches pour se parler.
Je suis d’une génération qui a été marquée par les conflits qui ont ensanglanté l’ex-Yougoslavie. Cette terre était pourtant celle d’une coexistence entre cultures et religions, et même d’une coexistence pacifique ; puis vint le jour où ces cultures, ces religions, prirent le pas sur tout ce que ces femmes et ces hommes avaient pu faire ensemble, vivre ensemble. Non, vivre ensemble n’est jamais un acquis et chacun doit s’y compromettre, y mettre de sa personne, et c’est sans doute un défi que les membres de l’ACO doivent relever.
Ce dossier est le fruit de la vie de l’ACO : de la recherche de notre Conseil national, mais aussi des actions des membres de notre mouvement.
Dossier coordonné par Sylvain Knittel



 


Travail pour tous, une utopie ?

 

16 septembre 2016 2016 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de septembre octobre 2016 au format PDF.

Septembre octobre 2016

Sommaire

  • Acteurs :
    • Du travail par intermittence
    • S’épanouir par et dans le travail
  • Éclairage : Changer les regards
  • Position : Du travail pour tous
  • Mémoire : Connaître et comprendre
  • Repères
Travail pour tous, une utopie ?

Edito

La courbe du chômage s’infléchit… mais de combien et pour combien de temps ? Le plein emploi… les gens n’y croient plus, ni même ne l’envisagent. Penser que tous ceux qui le souhaitent aient un travail, qui plus est, permettant de gagner correctement de quoi vivre et dans lequel s’accomplir, apprendre, évoluer, s’épanouir… apparaît comme une utopie.
Un taux de chômage élevé depuis bientôt un demi-siècle ; une économie peu dynamique ne créant pas suffisamment d’emplois ; des offres qui installent dans la précarité ; de nouvelles formes de travail qui mettent à mal les avancées sociales gagnées de dures luttes ; des travailleurs en souffrance sur des postes constamment remodelés ; des jeunes mieux formés qui ne trouvent pas de débouchés correspondants… les arguments ne manquent pas pour conforter cette idée et ancrer dans l’opinion qu’il n’y a pas de travail pour tous.
Alors, posons les choses. Aujourd’hui, en gros, 75 % de la population active en France a un emploi stable, 10 à 15 % un emploi précaire et les 10-15 % restant est au chômage. Nous vivons une période de mutations… à nous encore d’être attentifs et proactifs pour que ça bouge plutôt dans le sens de la justice.
Croire déjà que c’est possible… Plusieurs expériences, présentées ci-après, en témoignent.

Dossier coordonné par Elisabeth Peralta



 


Transmettre

 

16 septembre 2016 2016 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de juillet-août 2016 au format PDF.

Juillet-août 2016

Sommaire

  • Acteurs :
    • Engagements au service de l’homme
    • Une continuité certaine
  • Éclairage : Transmission
    Article complet
  • Position : Militance en panne de transmission ?
    Article complet
  • Mémoire : Mémoire ouvrière
    Article complet
  • Repères
Dossier Transmettre TACO 573

Edito

Ce dossier est la réponse à un questionnement entendu çà et là dans le mouvement. À l’âge des bilans, qu’ai-je transmis à mes enfants ? Quelles traces laisserai-je, de tout ce dont a été faite ma vie de militant croyant ?
Quelle est notre attente de parents, de militants dans cette transmission ? Que tout se réinscrive à l’identique ? Quel dialogue avec nos enfants, dans ce qui fait l’essence de leur vie et qui, parfois, après réflexion, laisse une trace, un héritage ? Quel partage faisons-nous de toutes ces heures passées à ’militer’, enlevées parfois à nos vies de famille, et qui ne prennent sens qui si nous en transmettons l’urgence vitale ?
Mais, au-delà de nos enfants, quel héritage dans notre société pour la mémoire ouvrière ? Quelle forme prend cette transmission aujourd’hui ?
Nous sommes dans une religion de transmission de la Parole.
Comment cela se traduit-il dans notre vie de croyants, en mouvement ?
C’est toutes ces facettes que ce dossier vous propose d’explorer.
Tous ces articles ne s’incarneront que si nous prenons le temps de nous poser les questions essentielles de notre passage sur terre, et du prolongement que seront les traces laissées.
Ce dossier peut permettre un bel échange avec ceux qui nous sont proches, et aider à aborder le ’pourquoi’ de nos choix de vie.

Dossier coordonné par Anne-Sophie Scherpereel



 


Vie associative

 

24 mai 2016 2016 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mai-juin 2016 au format PDF.

Mai-juin 2016

Sommaire

  • Acteurs :
    • La solidarité se vit, elle ne s’impose pas
    • Amis Roms, bienvenue !
  • Eclairage : Travailleurs associatifs ?
  • Position : Baisse des dotations de l’Etat aux collectivités : quels impacts pour les associations ?
  • Mémoire : Les grandes évolutions du paysage associatif
  • Repères
Dossier Vie associative

Edito

De l’association de quartier aux entreprises associatives, les associations sont indispensables au maillage territorial.
La démocratie participative s’enracine dans le quotidien et dans l’action ; « Ça montre aux gouvernants que des gens s’engagent. Il s’agit d’influer sur les décisions politiques. Nous proposons des alternatives… ça prouve que c’est possible ! C’est un contre-pouvoir citoyen »1.
Dans les associations se côtoient bénévoles et salariés… des travailleurs pas tout à fait comme les autres… à la charnière de l’association et du service public.
Lieu de responsabilité, de débat, d’émancipation personnelle et collective, l’engagement associatif favorise l’action citoyenne. Il est le berceau du vivre ensemble et du bien commun. Il permet de vivre une expérience du collectif qui réunit sans uniformiser.
« La crise est une chance pour réinventer le lien »2. Notre société souffre d’une crise du lien social ; créons donc du neuf, de la relation, de l’humanité !
L’engagement associatif permet la transformation des personnes que nous rencontrons, la transformation sociale et notre propre transformation.
L’ACO permet, par la relecture, de mettre le doigt sur les plus petites lumières, les signes d’humanité, et de dire comment notre foi en est grandie, bousculée…

Dossier coordonné par Catherine Baudier

1. Partage ACO du Châtelleraudais.
2. Elena Lasida dans Le goût de l’autre.



 


Migrants : oser la rencontre

 

2 mars 2016 2016 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mars-avril 2016 au format PDF.

Mars-avril 2016

Sommaire

  • Acteurs :
    • Étoile et Lumière des nations
    • Une auberge à la porte du désert !
  • Éclairage : Le visage de la migration
  • Position : Immigration et idées fausses
  • Mémoire : Histoire de l’immigration à Chalette
  • Repères
Dossier migrants

Edito

« J’ai cru que je devais aborder les individus en connaissant leur culture. Entreprise irréaliste et, très vite, contestable : je ne rencontrais pas des cultures mais Ramesh le Tamoul, Aiman l’Arabe… Ce n’étaient même pas leurs différences qui devaient d’abord attirer mon attention, mais qu’ils étaient, chacun, unique devant moi »1, cette phrase de Joseph Debès sur son expérience de la Plaine St-Denis marque bien le chemin nécessaire aujourd’hui pour que le migrant ne soit pas réduit à son origine, ni même à sa migration, mais bien pour ce qu’il est, quelqu’un d’unique.
Politiques et journalistes nous ont, en effet, habitué à ne voir dans les migrants qu’un problème. Pourtant, nombre de membres de notre mouvement, entre autres, sont interpellés personnellement par cette question, que ce soit dans une démarche de solidarité, dans leur situation familiale ou tout simplement parce qu’ils sont eux-mêmes migrants.
Ce dossier vous donnera l’occasion de mieux comprendre la question de la migration, socialement, internationalement, historiquement, mais il se veut aussi un renouvellement de notre regard pour, derrière ce fait social et humain, vivre la rencontre et bâtir, ensemble, l’ACO.

Dossier coordonné par Sylvain Knittel

1- Lévinas, l’approche de l’autre, Joseph Debès, Éditions de l’Atelier.



 


Et surtout la santé !

 

19 janvier 2016 2016 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de janvier février 2016 au format PDF.

Janvier février 2016

Sommaire

  • Acteurs :
    • Cheminer avec la maladie
    • Accompagner ! Un défi à vivre
  • Eclairage : Questions de santé
  • Position : Soigner avec humanité
  • Mémoire : Conceptions et prise en compte
  • Repères
Dossier santé

Edito

Ce souhait dit notre affection, espère un bien précieux et voudrait conjurer le mauvais sort. En matière de santé, nous sommes loin de tout maîtriser. Œuvrer pour la santé, affronter la maladie est une démarche collective qui prend une place de plus en plus grande dans notre société. Nous l’abordons par des récits qui disent la vie de malades, de proches, d’accompagnants et de soignants. Ils dévoilent leurs expériences et ce qu’ils ont pu retirer de ces traversées d’épreuve. Elles résonnent en nous à partir de ce que nous avons affronté. C’est un peu comme si ces récits nous étaient adressés.
J’ai vu notre fragilité. Il nous faut l’aborder lucidement. J’ai reçu cette bonne nouvelle : « Nous pouvons trouver du sens à nous soutenir mutuellement dans la vie et faire alliance avec les autres »*.
Ce soutien mutuel prend diverses formes, s’il passe par des techniques, des savoir-faire, il est d’abord incarné. Pour chacun, il décape, ôte le superflu, fait ressortir l’essentiel et est source de confiance et de foi.
Un Parlons-en accompagne ce dossier. Intitulé Mettre des mots sur nos maux, il nous invite, en repartant de notre vie, à écrire nos propres récits au travail. Ce sont des outils pour proposer cette aventure à d’autres. Elle est promesse d’avenir.

Dossier coordonné par Pascal Fouque

* André Talbot, L’espérance aujourd’hui pour une culture de la confiance



 


L’environnement, un défi spirituel et moral

 

13 novembre 2015 2015 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de novembre décembre 2015 au format PDF.

Novembre décembre 2015

Sommaire

  • Acteurs :
    • Dans le respect de la Terre Mère
    • Enseignement et développement
  • Eclairage : Un développement durable et intégral
  • Position : En route pour la justice climatique
  • Mémoire : 1, 2, 3... Ecolos
  • Repères
Dossier l’environnement
article complet de Bruno Charles

Edito

Le modèle de développement dominant, basé sur une croissance économique infinie, est à l’origine de la crise écologique mais également d’une crise sociale. Le réchauffement climatique frappe d’abord des femmes, des hommes et des enfants déjà vulnérables, qui subissent les conséquences d’un développement dont ils n’ont pas bénéficié. La COP 21, réunie à Paris en décembre, devrait aboutir à un nouvel accord international bien incertain à ce jour et de toute façon insuffisant. « Il nous faut une nouvelle solidarité universelle », clame le Pape François (p.16). Cette crise nous concerne tous, et « seule une forte mobilisation des réseaux militants, porteurs d’alternatives, et la sensibilisation des citoyens seront à même de faire bouger les lignes » martèle le CCFD-Terre solidaire (p.18). Nous sommes mis au défi d’agir pour la justice, en revoyant nos modèles économiques de production et de consommation sans limite. Ainsi Alain (p.14) a choisi de s’installer en agriculteur bio « pour nourrir sainement les humains ». Dominique opte pour une consommation responsable auprès d’une AMAP, d’un GASE (p.15), « Ce type d’épicerie n’est pas normalisé, monnayable, ’googlelisable’… C’est d’abord une expérience humaine ». Cette crise ouvre la possibilité d’habiter autrement la création et servir la justice sociale !

Dossier coordonné par Annick Mouchel



 


Des services publics en question

 

29 septembre 2015 2015 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de septembre-octobre au format PDF.

Septembre-octobre 2015

Sommaire

  • Acteurs :
    • Au service des familles en difficultés
    • Acteur de bien commun
  • Eclairage : La fonction publique en question
  • Position : Construire du bien commun
  • Mémoire : Les fonctionnaires, le statut...
  • Repères
Dossier des services publics en question

Edito

Notre pays n’aurait-il plus les moyens de services de l’éducation, de santé, de justice, de sécurité, efficaces pour tous ? Exclure près de 5 millions de personnes de l’emploi n’aide sûrement pas pour permettre à chacun d’y contribuer plus amplement. Sans éliminer cette cause, opter pour la réduction des ‘charges’ (en réalité des salaires différés) et des impôts va de pair avec la réduction des services rendus et leur moindre accessibilité.
Faire croire que chacun pourrait se débrouiller seul, ne s’en sortir qu’avec les solidarités de ses proches, est illusoire ; notre société a besoin d’une organisation qui rende effectifs les droits. Le respect de la dignité de chacun en dépend.
Ce dossier de Témoignage donne la parole à celles et ceux qui œuvrent pour la défense des services publics : travailleuse, responsable politique local ou national, syndicaliste ou militant associatif, ils s’engagent pour un socle indispensable à la défense du bien commun, pour établir le patrimoine de ceux qui n’en ont pas. Changeons de regard, repartons des besoins, des réponses actuelles et imaginons, engageons-nous pour bâtir les solutions dans des logiques d’équité et de solidarité.



 


Le rapport au temps

 

26 août 2015 2015 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de juillet-août 2015 au format PDF.

Juillet août 2015

Sommaire

  • Acteurs :
    • Choisir d’avoir le temps
    • Les temps d’une vie
  • Eclairage : Un autre rapport au temps pour se réapproprier nos vies
  • Position : Faire baisser le chômage...
  • Mémoire : Temps de travail, temps dans le travail
  • Repères
Le rapport au temps

Edito

Vaste question dans le contexte d’aujourd’hui. Alors que le rapport au temps est perçu différemment suivant l’âge que nous avons : les plus jeunes ayant tendance à aborder les choses sous l’angle de l’événement et les aînés sous l’angle de la programmation ; nous avons choisi de donner la parole à des acteurs divers : un jeune couple avec 3 enfants qui veut préserver des temps en famille, en alliant travail et engagements ; un retraité toujours aussi actif, comme le sont beaucoup d’entre eux, qui nous livre son regard sur la vie et ce qui l’anime dans ses choix. Alors que Corentin Gobé nous invite à aborder la question par rapport au développement durable, Nouvelle Donne ouvre des pistes pour un temps du travail partagé, et Patrice Sauvage apporte son éclairage historique.
Ces différents témoignages et approches ne sont pas exhaustifs, ils veulent permettre à tous et à chacun d’entrer en réflexion, suivant son parcours, ses sensibilités, ses convictions. Susciter à aller plus loin pour aider à trouver ou re-trouver le sens de la vie, la vie avec les autres, et jusqu’à peut-être aussi le sens de Dieu dans nos vies ?
Dossier coordonné par Jocelyne Lecerf



 


L’éducation par tous et pour tous

 

12 mai 2015 2015 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mai-juin 2015 au format PDF.

Mai-juin 2015

Sommaire

  • Acteurs :
    • Reprendre confiance
    • J’ose poser mes questions
  • Eclairage : Des graines d’espoir en Sarthe
  • Position : Des larmes de Jésus à l’intelligence collective
  • Mémoire : Une histoire de l’Educ Pop...
  • Repères
L’éducation dossier TACO 566

Edito

Dans leur histoire respective, l’éducation populaire et le mouvement ouvrier ont été féconds l’un pour l’autre. Si l’éducation populaire a fait, et fait encore l’objet d’innombrables définitions qui se croisent et se superposent, elle s’appuie néanmoins sur un principe fondamental : permettre à chacun de s’épanouir, de progresser, de développer à tous les âges de la vie une réelle capacité à vivre en société et de trouver ainsi sa place de citoyen ; développer ses capacités à comprendre son environnement, à pouvoir s’y situer pour agir avec d’autres à le transformer.
Dans un contexte source d’inquiétude, de repli sur soi et d’isolement, et face à un système générateur d’inégalités sociales destructrices, l’enjeu est primordial.
Donner, redonner la parole, permettre à chacun de prendre une place, sa place parmi d’autres, avec d’autres, c’est aussi le sens de la Priorité votée à Angers : rechercher et trouver ensemble du sens, partager les chemins de vie, de foi, faire grandir l’humain et révéler à chacun l’émancipation personnelle et collective, fruit de l’action et de l’engagement.
L’éducation par tous et pour tous n’est-elle pas une invitation pressante à renouveler nos pratiques !
Dossier coordonné par Annick Mouchel



 


Les nouveaux visages du travail

 

20 mai 2015 2015 par Rédaction ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mars-avril 2015 au format PDF.

Mars-avril 2015

Sommaire

  • Acteurs :
    • Une travailleuse au bout du fil
    • Un marché du travail ouvert
  • Eclairage : Le travail entre souffrance et quête de sens
  • Position : Syndicats, un regard croisé sur les évolutions du travail
  • Repères
Les nouveaux visages du travail

Edito

Le travail change dans son essence, dans son organisation ; et, si ces changements peuvent amener du positif, nous devons actuellement faire face à des réalités sources de nombreuses souffrances pour les travailleurs. À côté de cela, c’est la place même du travail dans notre société et dans nos vies qui est questionnée. Alors que les nouvelles générations expriment de plus en plus leur désir d’une vie équilibrée, où le travail n’est pas le tout mais doit laisser place aussi à la famille, à l’engagement dans la société… Ce travail s’immisce finalement de plus en plus dans notre quotidien, avec le travail de chez soi via internet, le travail du dimanche…
Dans ces évolutions du monde du travail, comment ne pas tourner notre regard vers la
dimension internationale ? Dans une certaine mesure, il en sera question dans ce dossier avec la réalité d’un travailleur migrant.
Aujourd’hui, les organisations syndicales cherchent des réponses à ces évolutions. Elles mettent en avant l’importance de redonner la parole aux gens sur leur travail, eux qui en sont les vrais spécialistes.
Avec l’ACO, nous ne pouvons que rejoindre cette position. Donnons la parole aux gens sur leur travail, permettons une parole qui met en route.

Dossier coordonné par Sylvain Knittel



 


Mettons-nous en marche avec la Mission ouvrière

 

9 avril 2015 2015 par Témoignage ACO

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de janvier-février 2015 au format PDF.

Janvier-février 2015

Sommaire

  • Acteurs :
    • Une Mission ouvrière dynamique dans le Perche
    • Un Noël autrement en Mission ouvrière à Besançon
  • Eclairage : Elargissons l’espace de nos tentes
  • Position : Lieu d’écoute de la vie
  • Mémoire : La Mission ouvrière un beau cadeau de l’Eglise
  • Repères
Mettons-nous en marche avec la Mission ouvrière

Edito

Un dossier sur la Mission ouvrière (MO) pour aller jusqu’à la Rencontre nationale. C’est en mai 2015 que seront réunis les délégués de la MO, pour vivre un temps de rassemblement autour de la Parole d’Isaïe « Élargis l’espace de ta tente ».

Nous avons voulu donner visage à cette Mission ouvrière à travers le témoignage d’acteurs de terrain : ceux qui font vivre aujourd’hui une Église proche du monde ouvrier, en inventant mille façons de créer des espaces de fraternité. Prendra aussi place, dans ce dossier, l’historique de cette intuition des évêques : une pastorale adaptée à l’évangélisation du monde ouvrier.
Bien sûr, nous avons aujourd’hui, comme hier, à réfléchir à la suite, à vérifier nos intuitions à l’aune du quotidien des hommes, des femmes et des enfants qui constituent le peuple de nos quartiers.

Dans ces pages, nous mettons en musique tout notre vécu de partages, de célébrations, de rencontres en Mission ouvrière, et nous avons en tête tous ces copains mis en route. Au coeur de ce peuple, nous avons plein d’images de ces parcours extraordinaires que permet la MO. C’est pourquoi, dès aujourd’hui, nous pouvons relire ces itinéraires pour donner corps à cette grande fête de mai 2015. •

Dossier coordonné par
Anne-Sophie Scherpereel


 


Parentalités

 

8 avril 2015 2015 par Spécifiques

Consultez ou téléchargez le dossier de témoignage ACO de juillet-août 2014 au format PDF.

Juillet-août 2014

Sommaire

  • Acteurs :
    • Virginie ne lâche rien
    • Le café des parents, un espace bienveillant
  • Eclairage : La parentalité
  • Position : Un regard sur des situations familiales
  • Mémoire : Approfondissements
  • Repères

Edito

Dossier Parentalités
Juillet-août 2014 - N° 561

Le Larousse nous dit qu’il s’agit de la fonction de parents notamment sur les plans juridique,moral et socioculturel. Est-on parent tout seul ? Qu’est-ce qui se joue au plus profond de la relation parents-enfants.
Quel regard l’Église porte-t-elle sur les évolutions vécues dans la cellule parentale ?
C’est pour essayer de répondre à ces questions que ce dossier fait place à des acteurs ou des professionnels qui vont nous aider à cerner ce sujet d’actualité.
Mais ce sont aussi nos propres histoires que ce dossier questionne. Chacun de nous, avant d’être parent, a été enfant, début d’un chemin de vie qui ne laisse pas indemne. Cette fonction parentale se vit aujourd’hui dans la société telle qu’elle est. Si être parent est une véritable aventure, cela relève parfois de l’exploit quand la situation économique fragilise encore plus.
L’égalité des chances, voilà ce à quoi ont droit parents et enfants, c’est le minimum que nous devrions nous garantir les uns aux autres dans l’organisation de notre société... Est-elle garantie ?
Ce qui est sûr, c’est que personne ne naît parent et que tous, nous nous trouvons bien démunis pour devenir père ou mère et faire ainsi advenir un être « fils ou fille du désir à la vie pour elle-même », comme le dit si bien le poète Khalil Gibran.



 


La formation à tous les âges de la vie

 

8 avril 2015 2015 par Murielle Becel, secrétaire générale

Consultez ou téléchargez le dossier de Témoignage ACO de mai-juin 2014 au format PDF.

Dossier - Mai-juin 2014

Sommaire

  • Acteurs :
    • Donner du goût à la vie
    • Un tremplin pour soi et pour les autres
  • Eclairage : L’Éducation permanente
  • Position : Adapter la formation
  • Mémoire : Rétrospective
  • Repères
Dossier La formation à tous les âges de la vie
mai-juin 2014-n° 560

Edito

Nous avons besoin d’évoluer pour nous sentir vivre, et ce, tout au long de notre vie. Si la formation se veut être un outil au service du développement personnel qui prend en compte le bien-être social et pas seulement la performance économique, les possibilités de se former plus tard au cours de la vie dépendent beaucoup des qualifications déjà acquises à l’arrivée sur le marché du travail.

Le fossé se creuse avec l’âge. De même, les formations ouvertes aux travailleurs dans les petites entreprises sont nettement moins nombreuses que celles offertes à des travailleurs dans les grandes entreprises. Et surtout, il y a une très grande
disparité entre les possibilités de formation proposées aux chômeurs et aux groupes défavorisés de la société, et celles proposées à ceux qui ont un travail.

Tout en retraçant l’histoire de la formation et les grandes étapes qui l’ont marquée, et sans en nier certaines avancées, ce dossier pointe fortement la distance et les obstacles qui séparent encore aujourd’hui les textes de loi et leur réelle mise en application.

Et pourtant, Clarisse et Corinne témoignent des transformations que permet la formation, lorsque la personne est partie prenante de la décision et actrice dans la démarche.



 


Quelle retraite pour moi ?

 

8 avril 2015 2015 par Pascal Fouque

Consultez et téléchargez le dossier sur les retraites de Témoignage ACO de mars-avril 2014 au format PDF.

Mars-avril 2014

Sommaire

  • Acteur :
    • Une cassure, une transition et un rebond
    • Une retraite engagée
  • Éclairage : Les retraites en débat
  • Position : Retraité un temps plein pour la vie
  • Mémoire : Une retraite solidaire c’est possible
  • Repères : La retraite en chiffre et en livres
Dossier quelle retraite pour moi ?
Mars-avril 2014-n° 559

Edito

Sur les retraites, les positions des organisations syndicales sont tranchées. C’est pour elles un dossier majeur. Elles défendent là un des acquis les plus chers à la classe ouvrière. Elles construisent leur analyse, informent leurs adhérents, revendiquent, négocient, mobilisent, s’opposent.

Le programme du Conseil National de la Résistance qui inspira la mise en place d’un
système de sécurité sociale s’appelait « les jours heureux ». Il portait un grand espoir au cœur des jours sombres de la guerre et rassemblait. Ouvrir le dossier des retraites fait résonner en nous cette histoire, nos histoires, celle de nos manifs et de nos conquêtes, celles de nos proches. Les débats qui traversent notre société s’y
retrouvent. C’est en premier lieu celui des solidarités à vivre entre générations et celui des inégalités à combattre.

Le dossier que nous vous proposons les illustre par des parcours, des engagements et des positions. Vous y trouverez matière à débats, réflexions et engagements. J’y ai aussi perçu le projet d’amour du Père, qui se réalise quand nos actions répondent aux conditions de travail qui ne respectent pas l’homme, quand la solidarité est
au rendez-vous des épreuves que nous traversons et quand les privilèges des rentiers font place à la justice.



 


L’engagement politique

 

8 avril 2015 2015 par Témoignage ACO

Consultez et téléchargez le dossier de Témoignage ACO de Janvier-février 2014 au format PDF

Janvier-février 2014

Sommaire

  • Acteurs :
    • Engagé aux municipales
    • Contribuer à éveiller
  • Eclairage : La politique, c’est nous
  • Position : L’Europe ne peut se faire sans les citoyens
  • Mémoire : L’extrême-droite en Europe au 20e et 21e siècles
  • Repères pour aller plus loin
Dossier L’engagement politique
Janvier-février 2014 n°558

Edito

C’est la nouvelle année, et avec elle les échéances électorales du printemps (municipales et européennes) se rapprochent. Dans la ferveur pour certains, dans l’indifférence pour beaucoup d’autres. Le remous médiatique se fait autour des ‘têtes d’affiche’, des alliances, des petites phrases, des polémiques… malheureusement
pas ou peu sur les options ou orientations possibles de vie en commun.

Le spectre de l’extrême droite aux affaires est également de retour. Combien de fois avons nous entendu un futur chômeur en colère dire « Ils vont voir », sous-entendant un vote pour le Front national ? Mais qui verra ? Et quoi ? Qui seront les dindons de
la farce ? Comment, en attisant les peurs de part et d’autre, peut-on réfléchir, avancer sereinement ?

La politique, c’est d’abord organiser le vivre ensemble et, nous voulons le croire, dans le respect et la dignité de chacun. En tant que membres de cette société globalisée nous sommes donc tous acteurs, contributeurs.

Nous agissons tous/chacun par notre comportement, nos façons de consommer, nos engagements, notre implication, nos votes pour désigner ceux qui nous représenteront, qui porteront nos voix. En ACO et dans notre quotidien, dans un climat de paix, osons cet engagement politique.



 


Salaire vital

 

20 mai 2015 2015 par International

Consultez et téléchargez le dossier Témoignage ACO de novembre-décembre 2013 au format PDF.

Novembre- décembre 2013

Sommaire

  • Acteurs :
    • Vivre de son travail ?
    • Intervenir d’ici, aussi
  • Eclairage : Un salaire pour vivre dignement.
  • Position : Pour un revenu universel
  • Mémoire : Histoire du salaire minimum
  • Repères

Edito

Dossier Salaire Vital - décembre-novembre 2013-n°557

Fin septembre 2013, au Bangladesh, 20 000 ouvriers du secteur textile manifestent pendant plusieurs jours pour demander un salaire mensuel de 74 €, alors que le salaire de base n’est que de 28 €. Pour justifier ces salaires, si bas qu’ils ne permettent pas de subvenir aux besoins les plus élémentaires, les employeurs et l’État arguent de l’importance de rester compétitifs dans une économie mondialisée.
En France, alors qu’un salaire minimum existe depuis 1950, ce sont 3 millions de travailleurs pauvres qui tentent de survivre avec moins de 800 € par mois. En particulier dans la restauration et le soin à la personne, des secteurs par nature peu touchés par la concurrence internationale qui forcerait à mettre la pression sur des salaires toujours ‘trop élevés’. Quand le salaire minimum ne permet plus de vivre décemment, il devient alors urgent de lutter pour un salaire vital.
Avec ce dossier de Témoignage s’ouvre aussi un espace de débat. Le MMTC nous interroge sur l’idée d’un revenu inconditionnel, non lié au travail. Une utopie ?
Face à des logiques qui aliènent le travail en lui retirant sa juste rétribution, il est plus que jamais nécessaire de s’engager aux côtés de ceux qui, de par le monde, luttent pour leurs droits.



 


Digne vie

 

8 avril 2015 2015 par Secrétaire général

Consultez et téléchargez le dossier de Témoignage ACO de septembre-octobre 2013 au format PDF.

Septembre-octobre 2013

Sommaire

  • Acteurs :
    • François, ‘homme debout’
    • La vie, malgré tout
  • Eclairage : Fragile dignité
  • Position : Dignité au travail
  • Mémoire : Divine dignité
  • Repères
Dossier Digne Vie
Septembre-octobre 2013 - n° 556

Edito

La question de la dignité est vaste, tant elle touche des secteurs de nos vies. Dans ce dossier, nous abordons l’aspect de la santé et du corps ainsi que celui du travail.

« Lutter pour une vie digne ne peut pas être une parenthèse dans notre vie », affirme François. Et pourtant, bien des aspects mettent souvent un frein à cette dignité : le logement, l’accès aux soins, à l’éducation, à la culture… sans parler des conditions de travail, du chômage, des faibles revenus. Autant d’handicaps à surmonter, autant de raisons pour s’indigner.

Fred Poché, à travers son approche philosophique, nous invite à « analyser les causes profondes de l’ordre social et s’attaquer aux conditions concrètes qui permettront de construire une société plus juste. C’est ainsi que nous pourrons assurer à chacun et à tous une vie digne, lorsque nous travaillons collectivement au respect des personnes en faisant émerger une conscience politique ».

La solidarité, l’accueil et le respect sont autant de chemins qui permettent à chacun de trouver l’autonomie nécessaire, de subvenir à ses besoins, de faire valoir ses droits et d’assumer ses devoirs. À chacun de nous d’ouvrir le champ des possibles pour trouver sa digne place d’être humain.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://acofrance.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=19&lang=fr

Contacts locaux


  • J'accepte de recevoir 4 fois par an vos informations par email. Désinscription en 1 clic*