ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/Vivre-la-fraternite?lang=fr
      Vivre la fraternité

Vivre la fraternité

Samuel Paty, père de famille, professeur d’Histoire, Géographie et Instruction civique a été décapité le vendredi 16 octobre à la sortie de son collège. Cet acte barbare est en lien avec l’utilisation de caricatures de Mahomet dans le cadre des cours d’Éducation morale et civique.


Nous nous associons, bien entendu, à la douleur de sa famille et de ses proches et affirmons toute notre solidarité à la communauté enseignante.
Des enseignants exprimaient d’ailleurs depuis quelques temps leurs craintes devant les pressions et le manque de soutien qu’ils ressentaient de la part de l’Education nationale.
« Des professeurs n’osent plus dispenser certains cours de peur d’être sujets à des menaces de la part des élèves ou des parents » comme l’exprime un professeur des écoles qui s’interroge sur la transmission des savoirs aux enfants demain « Quels moyens avons-nous pour former les enfants à devenir des citoyens éclairés, libres et responsables ? ».

Nos différentes religions – y compris notre Eglise catholique - sont aujourd’hui traversées par des revendications à caractères identitaires, qui n’épargnent pas certains responsables religieux, et qui conduisent au repli sur soi et, parfois au rejet de l’autre. Comme croyants nous ne pouvons nous satisfaire de cette situation et nous demandons à chaque personne attachée à sa foi de prendre sa part pour ne pas laisser extrémistes et réactionnaires imposer leurs vues et leurs méthodes.

Toutefois nous voulions également exprimer notre inquiétude devant les amalgames que ne manquent pas de faire certains, entres ces actes, avant tout liés à des visions et des tendances sectaires des religions, et l’ensemble des personnes de confession musulmane, dont beaucoup ont d’ailleurs condamné sans ambiguïté cette violence. Soyons encore plus vigilants au lendemain de ce terrible drame qui a frappé Nice. Ce n’est pas seulement la liberté d’expression qui est menacée mais également la liberté de conscience. C’est finalement le refus de toute différence qui s’exprime dans ces crimes odieux qui cherchent à déshumaniser en tranchant des têtes, lieu de la pensée, défigurant ces visages, espaces de la rencontre et de la parole partagée.

Aujourd’hui il est plus que nécessaire de faire vivre la liberté d’expression, car elle permet la construction de l’esprit critique et met en avant l’importance de la tolérance. C’est ce que nous vivons en ACO, les partages, le débat d’idée, la confrontation à l’altérité.

L’ACO permet la rencontre et une parole confrontée, qui ne se laisse pas diriger, ni enfermer dans des fondamentaux.
L’ACO permet la rencontre avec des hommes et des femmes qui expriment des convictions, des croyances mais aussi des réalités de vie, des questionnements, des craintes liées à leur engagement, leur emploi, leur foi, leur vie.

Devant l’obscurantisme et l’utilisation néfaste des réseaux sociaux pour promouvoir la haine de l’autre, nous devons nous mobiliser sans relâche afin de défendre les libertés d’expression et de conscience. Nous devons être acteurs de rencontres en créant davantage d’échanges entre les différentes communautés dans nos quartiers, nos lieux de vie et avec celles et ceux qui nous entourent. Le vivre ensemble et la construction d’une société apaisée passeront par notre capacité à la tolérance, au dialogue.

Ce défi de la rencontre de l’autre nous demande de vivre un chemin de conversion pour reconnaitre la dignité humaine et la paix, des fondements reconnus dans toutes les religions et essentiels pour faire société tous ensemble et vivre la fraternité. Cet appel est lancé à chacun et chacune d’entre nous, là où nous sommes, qui que nous soyons, comme citoyen(ne)s et croyant(e)s.

Lionel LECERF et Daniele BEAUCHET – Co présidents de l’Action Catholique Ouvrière
Mail : communication chez acofrance.fr

Vivre la fraternité

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Du neuf à l’ACO !

Contacts locaux