ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/Une-rentree-pas-comme-les-autres?lang=fr
      Une rentrée pas comme les autres

Une rentrée pas comme les autres

Attendue avec impatience ou redoutée, la rentrée a sonné. Mais, cette année ne ressemblera à aucune autre.


La menace sanitaire, dans laquelle nous vivons depuis plusieurs mois, complique tout et maintient un climat anxiogène. Chacun vit physiquement distancié dans un quotidien masqué et avec des contacts réduits. Malgré l’anxiété diffuse, il nous faut rester dans la vie.
Vigilance et solidarité, tels sont les mots, à mon sens, essentiels dans ce temps de crise. Vigilance face à la Covid, vigilance face à la crise économique et sociale qui s’annonce, solidarité avec à tous ceux qui souffrent dans leur dignité d’être humain.

Tout est fragilisé

On a beaucoup parlé du « monde d’après ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Tous ceux qui ont été applaudis, tous nos « héros », comment vivent-ils, travaillent-ils aujourd’hui ?
Toutes les « bonnes résolutions prises » notamment pour plus de sobriété dans nos consommations, de respect de la nature, d’attention à l’autre…, où en sont-elles ?
Le quasi-arrêt de l’économie pendant les deux mois et demi de confinement et la reprise difficile après le déconfinement, annoncent une augmentation conséquente des chômeurs, des secteurs industriels ou de services en difficulté pour de nombreux mois, années, voire obligés de cesser toutes activités. Tout cela ne peut qu’aggraver les inégalités sociales. Des manifestations pour la défense de l’emploi se déroulent partout en France alors que se multiplient les restructurations et les plans sociaux (Bridgestone, Alinéa, Auchan…).
Et c’est toute l’économie mondiale qui est touchée dans les activités de production industrielle, la consommation, la politique budgétaire, par la dégradation du marché du travail… entraînant ainsi une récession économique dans bon nombre de pays.

La fraternité, comme feuille de route

Et comme si cela ne suffisait pas, des régions de France et du monde subissent des cataclysmes, des inondations. C’est aussi dans ces moments-là où la solidarité, la fraternité se mettent en œuvre. Qui pour accueillir les sinistrés, qui pour aider à déblayer, qui pour proposer aux bénévoles à manger. Dans un reportage à la télé, on a vu une sinistrée dans le sud de la France offrir du café avec son seul appareil encore en fonctionnement retrouvé parmi les dégâts occasionnés par les pluies diluviennes !
C’est dans cet esprit de solidarité vécue pendant la pandémie, mais aussi dans une époque de graves crises économiques sociales, climatiques et politiques, que le Pape François, vient de signer à Assise, une nouvelle encyclique « Fratelli tutti ». Elle est consacrée à la « fraternité » et à « l’amitié sociale ». Une attention à la fraternité renforcée encore par la crise sanitaire, qui a révélé la fragilité des systèmes économiques et de gouvernance actuels, au détriment des plus pauvres.

Certes, il reste encore bien des incertitudes dans cette rentrée. Chacun l’abordera donc avec un mélange d’anxiété et d’optimisme. Tous, nous avons dit notre volonté de « ne plus faire comme avant ». Alors, le « monde d’après » ce sera celui que nous déciderons de construire, peut-être plus pauvre en biens, mais plus riche en humanité et en fraternité. Espérons-le… et agissons dans ce sens !

Murielle Bécel

597_OPINION

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux