ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/Parlons-en-no-36?lang=fr
      Parlons-en n° 36

Parlons-en n° 36

Mars-avril 2020


Échos d’un confinement

Pandémie, quatorzaine, confinement, "prenez soin de vous", attestation de sortie, distanciation sociale, gestes barrières, masques, tests, pénurie, crise, télétravail, chômage partiel, volontariat, solidarité, silence, applaudissements et bien d’autres…
Tous ces mots ont été dits, répétés, rabâchés…
Nous avons vécu, nous vivons encore une situation inédite dont nous n’avions pas pris la mesure quand elle se passait en dehors de nos frontières. De fait, notre quotidien a changé laissant apparaître nos fragilités mais aussi nos solidarités.
Et voilà, tout un pays ralenti, presque à l’arrêt. Puis tout à coup, on découvre qu’il y a des métiers indispensables, « les 1ères lignes », qu’on ne voyait ou ne voulait pas voir et qui aujourd’hui permettent à tous de vivre au mieux ce confinement.
De même, la crise sanitaire a pointé que nombre d’usines délocalisées au-delà de nos frontières auraient pu produire masques, respirateurs… et a révélé aussi la mobilisation et la capacité d’entreprises françaises à s’adapter pour produire ce que nous ne pouvions plus importer.
Depuis le confinement, nous n’avons jamais été aussi proches les uns des autres, avec le téléphone, les réseaux sociaux, les interpellations de fenêtres à fenêtres...
On salue chaque jour les travailleurs en 1ère ligne : pour un moment, pour toujours ?
Le dé-confinement : un redémarrage, une autre façon de vivre, de consommer ou tout cela sera très vite oublié ?
Parlons-en !

« ► Des bâtisseurs indispensables…
Je voudrais aussi vous inviter à penser à « l’après », car cette tourmente va s’achever et ses graves conséquences se font déjà sentir. Vous ne vivez pas dans l’improvisation, vous avez une culture, une méthodologie, mais surtout la sagesse pétrie du ressenti de la souffrance de l’autre comme la vôtre. Je veux que nous pensions au projet de développement humain intégral auquel nous aspirons, fondé sur le rôle central des peuples dans toute leur diversité et sur l’accès universel aux trois T que vous défendez : terre, toit et travail. J’espère que cette période de danger nous fera abandonner le pilotage automatique, secouera nos consciences endormies et permettra une conversion humaniste et écologique pour mettre fin à l’idolâtrie de l’argent et pour placer la dignité et la vie au centre de l’existence. Notre civilisation, si compétitive et individualiste, avec ses rythmes frénétiques de production et de consommation, ses luxes excessifs et des profits démesurés pour quelques-uns, doit être freinée, se repenser, se régénérer. Vous êtes des bâtisseurs indispensables à ce changement inéluctable.
Extrait de la lettre du Pape François aux mouvements populaires, 12 avril 2020

PARLONS-EN 36_Echos d’un confinement

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux