ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/Engagee-contre-le-systeme-prostitutionnel?lang=fr
      « J’ai décroché un portrait »

« J’ai décroché un portrait »

Orléans (45) – Face à l’urgence climatique et à l’inaction gouvernementale, des jeunes militants du collectif ANV-COP21 ont décroché des portraits présidentiels. Franzeska en était.


Je m’appelle Franzeska et j’ai 26 ans. Le 2 mars 2019, avec douze autres citoyennes et citoyens, j’ai décroché un portrait de Macron près d’Orléans dans une action non-violente dénonçant le vide de sa politique climatique et sociale. Le 13 septembre, je suis passée en procès pour « vol en réunion », jugée coupable et condamnée à 200€ avec sursis.
Urgence climatique et sociale
Déjà à l’école on nous parlait du « changement climatique », comme phénomène physique qui est politiquement connu et se discute lors de conférences internationales. Depuis, j’ai pu constater que le monde continue de tourner de travers – et que cette réalité s’imposant à ma génération met désormais fondamentalement en question mes projets de vie personnels : la fin du monde tel que nous le connaissons est non seulement décrite mais datée pour les quelques décennies à venir par un consensus exceptionnel des scientifiques au niveau mondial.
Depuis toute petite, j’essaie de me soucier de ce qui m’entoure, fais des efforts en recherche de cohérence. J’ai fini par remarquer que ces gestes ne suffisent pas. Pendant que je choisis d’avoir soif plutôt que d’acheter une bouteille en plastique, d’autres appuient sur l’accélérateur : élaborent TAFTA, CETA et APE (colonialisme 2.0), forent encore plus de pétrole en eaux profondes, regardent de haut les noyades en Méditerranée et ferment des hôpitaux. C’est bien notre système qui marche sur la tête. Avec les alertes du GIEC et le rapport de B&L évolution, j’ai commencé à comprendre l’ampleur de l’urgence : nous sommes les dernier-es à avoir encore des leviers d’action à portée de main pour empêcher ou au contraire accélérer un emballement climatique - la fenêtre pour agir est en train de se fermer à jamais. Et nous sommes les premier-es à en vivre les conséquences. Pire : des millions de personnes sont concernées déjà par des catastrophes climatiques, et nos pays occidentaux en sommes coupables, nous donnant une responsabilité historique supplémentaire à limiter encore les dégâts.

Quel pourrait être mon rôle, en tant que membre de cette génération si fatidique pour l’humanité ?

J’ai rejoint Alternatiba en janvier 2018 et j’étais enthousiaste de découvrir un mouvement politique, radical, inclusif et organisé, combinant comme une évidence climat et questions sociales. Plein d’alternatives existent déjà et ont fait leurs preuves, permettant de construire une société soutenable et même désirable, basée sur les liens et la solidarité d’une communauté renforcée.
En juin 2018, j’ai participé à une formation à l’action non-violente. Tout en respectant les personnes, la désobéissance civile me permet de sonner l’alerte d’une façon qui est plus difficile à ignorer. Avec ces deux jambes du mouvement, alternatives et résistances (avec Action Non-Violente COP21), nous essayons de construire le monde de demain tout en résistant à ce qui détruit notre vie à tou-tes et celle de toutes les générations à venir.
Le 2 mars, j’ai décroché un portrait de Macron. Macron dont la politique actuelle nous mène vers un réchauffement planétaire de +4°C, donc un monde voué au chaos, aux guerres et à la faim. Macron qui se prétend champion du climat. Cette photo qui vaut 9,90€ et qui n’est ni obligatoire, ni nécessaire au bon fonctionnement d’une mairie, m’a valu une garde à vue de 9 heures, une perquisition et un procès pour vol en réunion.

Franzeska Bindé
ANV-COP21 Orléans

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux