ACO France - Action catholique ouvrière
https://acofrance.fr/Dans-la-rue-et-dans-son-for-interieur?lang=fr
      Dans la rue et dans son for intérieur

Dans la rue et dans son for intérieur

Pour lutter contre les injustices, il faut tout autant descendre dans la rue que dans son intériorité.


La société actuelle et l’Eglise catholique sont en proie à de nombreuses crises de civilisation. L’actualité en donne 3 exemples. Les réformes injustes de l’assurance chômage et des retraites qui menacent la protection sociale et la solidarité intergénérationnelle. La remise en cause de l’accueil des migrants et de la solidarité internationale avec le projet de loi sécuritaire Asile et immigration. Et signe positif, la libération de la parole, notamment chez les victimes d’abus sexuels, suite au rapport Sauvé et au chemin synodal.
Face à ces situations, des acteurs se mobilisent. Guillaume (p.5), les équipes ACO de Roubaix Tourcoing Vallée de la Lys (p.6), Jean-Claude (p.10), Caterina (p.24) … témoignent de leur humanité. Le parcours Synodal ouvert par le Pape François met le peuple de Dieu en chemin, à l’écoute de l’Esprit pour penser une autre Eglise (dossier p.13-20). Le CCFD-TS œuvre pour un meilleur accueil des migrants (p.29). Des millions de personnes sont descendues dans la rue pour une retraite digne et heureuse (p.4 et 32).

Un refuge pour préserver son humanité
Nous pouvons résister de bien des manières : militer, manifester, informer, dénoncer… Mais faire face à ce monde en crise demande parfois de s’y extraire ; à chacun son refuge comme espace des possibles pour changer le monde. Il est associé à une vie au vert pour certains. Au sortir de la crise covid-19, des urbains ont choisi de migrer en milieu rural pour se connecter à la nature, retrouver une forme d’autonomie et/ou répondre à l’urgence écologique. Pour d’autres, cela se traduit par le voyage afin d’aller à la rencontre de l’autre, de sa liberté… en woofing* à travers la France, en vacances à Malte… Quel que soit le refuge, il est question de déplacement – sans toujours aller loin - pour mieux se recentrer sur l’essentiel : soi.

D’abord soi, mais toujours relié
N’est-ce pas l’invitation faite par Jésus-Christ lorsqu’il proclame : « Aime ton prochain comme toi-même ». La deuxième partie de cette phrase, que nous avons tendance à négliger, indique l’importance de se connaître, de prendre soin de soi et de s’aimer, comme une condition de la relation d’amour à l’autre, au monde. Il y a là un appel à développer notre intériorité spirituelle pour enclencher un processus de conscience et de responsabilité : il mène à une conversion des cœurs, une transformation personnelle et sociale. Il existe des outils simples de pratique de l’intériorité pour s’enraciner au quotidien : méditation, contemplation, prière, écoute de la Parole et des Ecritures Saintes et Eucharistie pour les chrétiens…
Dans ce travail d’intériorité, la méthode du voir-juger-agir est un bon complément. Une expérience accélératrice de prise de conscience qu’offre l’ACO, comme tout mouvement d’Action catholique spécialisée. Chaque participant y pratique l’écoute, la bienveillance, l’altérité… tout cela dans l’intimité et la confiance d’une équipe. Cette expérience permet de mesurer sa manière d’être au monde et son pouvoir d’agir. Comme on ne peut pas s’en sortir tout seul, elle se vit avec d’autres et en présence du Christ. Cette communion fait toucher du doigt notre appartenance à ce grand Tout. En somme, la vie spirituelle soutient, nourrit et transforme le citoyen, le chrétien dans sa vocation à agir, à annoncer… pour un monde plus humain, plus juste et durable.

Sandrine Souprayen

Opinion TACO 608

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Contacts locaux


juin 2024 :

Rien pour ce mois

mai 2024 | juillet 2024

  • J'accepte de recevoir 1 fois par mois vos informations par email. Désinscription en 1 clic*