ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/Un-printemps-fleuri-et-pourtant
      Un printemps fleuri et pourtant...

Un printemps fleuri et pourtant...

Nous avons vécu les fêtes de Pâques et la résurrection de Jésus, tout renaît à nouveau, il y a de la vie dans les rues, dans les jardins.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 23 mai 2018
  • réagir
  • 0 vote

Aujourd’hui est un beau jour, le ciel est parfaitement bleu, la nature nous offre des scènes de couleurs et de senteurs. Les oiseaux m’accompagnent de leur mélodie, le lilas commence à sortir timidement, mon jardin est fin prêt pour accueillir de belles soirées entre amis ou des moments de convivialités autour d’un barbecue. Oui, vraiment, c’est un beau jour, les fleurs poussent : tulipes, violettes, les premières roses et le muguet.

Des fondamentaux en question

Le brin de muguet symbolise l’amour et le bonheur retrouvé mais aussi la fête du travail. Quel étrange paradoxe pourtant. Avec la situation, aujourd’hui je ne m’autorise pas à fêter le travail, mais à le revendiquer haut et fort pour lui donner du sens et retrouver de la dignité. Aujourd’hui, il est plus souvent associé à des réalités bien tristes qui nous conduisent à sortir dans la rue pour revendiquer des droits, lutter contre les inégalités, les manques de moyens, les pressions. Le démantèlement des services publics, les désorganisations qui fragilisent considérablement les hôpitaux, les maisons de retraite, les réformes dans l’Éducation nationale et les ordonnances à tout prix, nous amènent à sortir dans la rue, à dire notre colère, à l’exprimer et à défendre nos droits, nos valeurs, nos acquis. Mais quelle violence ! Nous voyons partout des scènes hors du temps, disproportionnées, la moindre manifestation est contrée par les forces de l’ordre, qui doivent mettre de l’ordre justement à coup de lacrymogène, d’autorité musclée. Il y a une volonté de détruire, de casser, de mettre ceux qui osent crier leur colère hors-jeux, de monter les gens les uns contre les autres. L’expression individuelle et collective est réprimée et donc menacée.

Où va-t-on ?

Même si aujourd’hui est un beau jour, quel sens donne-t-on à la vie ? Quelles valeurs voulons-nous transmettre à nos enfants ? Quand le simple citoyen qui aide un réfugié est condamné ; quand les associations qui portent secours sont mises à mal ; quand des femmes et des hommes sont purement délogés avec force de leurs lieux de vie. Quelle société voulons-nous construire ? Quel bonheur voulons-nous retrouver demain ? La société aujourd’hui n’est pas l’affaire que d’un seul homme. Nous en sommes également responsables et nous le montrons bien dans nos différents engagements. Et oui, nous sommes bien chrétiens et déjà engagés pour que la solidarité, la dignité et la bienveillance soient toujours plus fortes. Nous pourrons le redire et le réaffirmer tous ensembles lors de notre Rencontre nationale à Saint-Étienne au moment de la Pentecôte. Nous allons recevoir l’Esprit de Dieu qui nous confortera dans une foi toujours plus vivante au service des autres. Qu’elle rende nos journées toujours belles, nos actes féconds et productifs pour le bien de tous. L’espérance s’invite, nous la ferons jaillir ! Inventons demain, pour créer des solutions et faire face aux défis qui s’imposent, pour que notre mouvement soit toujours source de joie et d’émancipation individuelle et collective.

Sylvie Mérigard

PDF - 81.5 ko

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux