ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/Quartier-du-Breil-l-ACO44-prend-la-parole
      Quartier du Breil : l’ACO44 prend la parole

Quartier du Breil : l’ACO44 prend la parole

Suite à la mort d’un jeune et aux émeutes dans les quartiers populaires de Nantes, l’ACO prend la parole.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 juillet 2018
  • réagir
  • 0 vote

« Il y a multiples manières de se rendre proche et d’aller vers les plus fragiles de notre société. Personnellement, depuis 18 ans, je suis accueillante à Tiss’Amitié, lieu d’écoute paroissial, situé en plein coeur d’un des quartiers les plus pauvres de Nantes, le Breil. On accueille des personnes fragilisées par la maladie, le handicap, les accidents de la vie. Ce lieu a permis à certains de se remettre debout. »
Maryse, accueillante à Tiss’Amitié, au Breil, membre ACO.

Comme Tiss’Amitié, des lieux de rencontres, des lieux de proximité, des lieux d’apprentissage, d’aide à la recherche d’emploi, des endroits pour favoriser le vivre ensemble ont été incendiés ces derniers jours dans différents quartiers populaires de Nantes.

Le Breil, les Dervallières, Malakoff, Bellevue, des quartiers nantais ou les membres de l’Action Catholique Ouvrière habitent et sont présents depuis de nombreuses années ; en responsabilité au sein d’associations de quartier, accueillant dans des lieux d’écoute, travaillant dans différents lieux de vie, impliqués dans la vie politique locale, dans la vie de paroisse et dans les échanges inter-religieux.

A l’image du Pape François qui évoque " Notre culture du déchet" qui va jusqu’au rejet des plus fragiles, des plus démunis, nos cités populaires sont aujourd’hui les oubliées d’une société où la priorité est donnée "aux premiers de cordée".

De nombreuses difficultés sociales sont accumulées dans les quartiers populaires. Les populations sont parfois perdues et alors la violence, et parfois même la mort, surgit. Nous dénonçons cette violence, de toutes parts, et souhaitons que justice soit faite dans la dignité et le respect de la loi.

Nous souhaitons une politique plus sociale. Nous demandons que les structures qui œuvrent sur les quartiers aient les moyens nécessaires à leur action. Celles-ci empêchent notamment des petits groupes de se livrer à des actions de violence dirigées contre des lieux d’éducation populaire et des services publics. Ils instrumentalisent la réaction de colère face à cet événement tragique.

Dans un tel moment, plus que jamais, individuellement et collectivement nous sommes tous appelés à agir pour faire vivre ce qui constitue les fondements de notre république : Liberté, Egalité et Fraternité.

« Ensemble faisons vivre les collectifs, additionnons nos différences »

Extrait de la priorité de l’ACO 2018-2022 – Bien vivre dans son quartier

Le bureau départemental de l’ACO de Loire-Atlantique
08 Juillet 2018

L’Action Catholique Ouvrière de Loire-Atlantique regroupe actuellement 1000 personnes et rejoint en plus 1200 personnes lors de temps d’échange, de partage ou de formation. Les militants partagent leurs vies d’engagement au sein de leur travail, de leur famille, de leurs vies associatives. La vie d’équipe est aussi le lieu d’accueil de la Parole de Dieu : Ensemble nous osons l’Espérance. Les membres de l’ACO s’associent à celles et ceux qui bâtissent la fraternité dans le monde ouvrier.
L’ACO reconduit en mai 2018 sa priorité : Nos différences valent plus que tout l’or du monde ; avec tous les oubliés tissons nos solidarités !

ACO Loire-Atlantique
7 chemin de la Censive du tertre 44300 NANTES • 02 49 62 22 41 / 07 82 50 54 76• aco.44 chez nantes.cef.fr

En savoir +

Télécharger le communiqué de presse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux