ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/Polyclinique-de-Tarbes-fin-du-conflit?lang=fr
      Polyclinique de Tarbes : fin du conflit

Polyclinique de Tarbes : fin du conflit

Après plus de 60 jours de grève, les salariées et salariés de la clinique de l’Ormeau à Tarbes ont obtenu gain de cause. Les membres de l’ACO les ont soutenus dans cette lutte.


"Après l’un des plus longs conflits sociaux de l’histoire des Hautes-Pyrénées, dans une entreprise privée en pleine activité, la grève de la Polyclinique de l’Ormeau-Pyrénées va s’achever ce mercredi 11 janvier 2017 dans la soirée. Les salariés en grève ont voté mardi midi à l’unanimité le protocole d’accord de fin de conflit transmis par la direction, qui intégrait les trois derniers amendements proposés par les grévistes. Le travail va reprendre dans les services à partir du jeudi 12 janvier. Les salariés sont partagés entre le soulagement de voir le conflit s’achever et la fierté d’avoir obtenu un accord honorable, face à un groupe en cours de rachat qui deviendra bientôt le deuxième groupe le plus puissant de France dans le domaine des hospitalisations privées." Jean-François Courtille (Journaliste Tarbes-infos.com)

Les membres de l’ACO de Tarbes ont été très présents lors de cette lutte. Ils ont publié une déclaration (prémices d’une future rencontre élargie sur ce conflit) le 3 décembre 2016 :

Redonnons au travail sa valeur d’humanité !

Dans un monde où les sentiments de fatalité et de désespérance submergent beaucoup de personnes, le combat pour la dignité des salarié(e)s de la Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes nous montre qu’il est possible de relever la tête et de refuser la logique de la « finance reine ».

Ce mouvement social qui dure depuis près d’un mois impressionne beaucoup d’habitants des Hautes-Pyrénées, comme l’ont montré les imposantes manifestations de ces derniers jours, et l’élan de solidarité financière pour soutenir les grévistes. Ce conflit social hors du commun fait écho à de nombreuses autres luttes sociales menées dans notre département pour des motifs similaires : la défense de la dignité du travail, et la qualité du service dispensé aux personnes, dans le domaine public ou dans le domaine privé.

Nous songeons en particulier aux mouvements récents qui ont touché les Finances Publiques, la Caisse d’Allocations Familiales, la Poste, ou aux préavis de grève déposés par les pompiers et par les cheminots. Sans oublier l’action originale des salariés de Leclerc Ormeau, à Tarbes, avec l’appui des syndicats et des associations, pour dénoncer l’ouverture du supermarché le dimanche matin.

Nous, responsables de l’Action Catholique Ouvrière des Hautes-Pyrénées, saluons le courage des personnes engagées aujourd’hui dans ces luttes sociales, qui acceptent de risquer la diminution de leurs revenus, voire la perte de leur emploi. Nous exprimons notre solidarité envers ces femmes et ces hommes qui nous offrent un admirable témoignage d’humanité, et qui osent se mettre debout face au cynisme des puissances de l’argent.

Croyants, nous discernons dans ces mouvements sociaux, et en particulier dans la grève des salarié(e)s de la Polyclinique de l’Ormeau, un signe de ce que l’Eglise nous appelle à vivre parmi les travailleurs. « Ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites », nous dit le Christ. Et il ajoute : « lève-toi et marche, signe créateur d’humanité et d’espérance ! ».

En savoir +

  • Retrouvez l’intégralité de l’article de Jean-François Courtille en suivant ce lien : Tarbes-infos.com
  • Téléchargez la déclaration de l’ACO de Tarbes :
    Word - 12.8 ko
    Déclaration ACO Tarbes

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Autour de nous

Contacts locaux