ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/C-est-la-rentree
      C’est la rentrée !

C’est la rentrée !

L’été a été chaud mais aussi pluvieux par endroits. Sur le plan social, plusieurs annonces gouvernementales nous ont douchés et les ordonnances pourtant ’négociées’, déçoivent et inquiètent.


Que vous ayez des enfants scolarisés ou pas, que vous ayez pu ou pas prendre des vacances, même si vous n’avez pas bougé, rien changé, c’est la rentrée. C’est le début d’une nouvelle année sans cotillons, ni bons vœux mais avec de petits ou grands changements (de rythme, d’emploi du temps, d’activité…), des inscriptions, des démarrages ou juste de nouveaux programmes radio et télé.

Politique et sociale

La rentrée sociale, quelle sera-t-elle ? Après un printemps qui a fait la part belle au changement, au renouvellement, au chamboulement… et qui nous a plus ou moins laissés dans l’expectative, le flou ou l’inquiétude, le début de l’été a été marqué par la mise au travail du nouveau président et de la nouvelle Assemblée. Ils veulent des ’transformations profondes’ et les premières annonces ne se sont pas faites attendre : baisse des charges salariales et patronales, des allocations logement, hausse de la CSG, gel des contrats aidés…
Il y en a eu beaucoup. Cette nouvelle mandature se confronte maintenant à la réalité. Les mesures décidées ont des conséquences. Quel en est l’objectif premier : trouver où faire des économies pour revenir à l’équilibre budgétaire des comptes de la nation ou garantir et faire appliquer les droits inhérents à tout citoyen, à tous les hommes et particulièrement ceux qui vivent des situations de précarité, de fragilité ?
« La France est irréformable », dit-on. Faut-il s’étonner que des décisions accentuant les difficultés de personnes ou d’organismes déjà fragiles, sans transition ni accompagnement, provoquent des réactions contestataires ?
Pour les migrants en revanche, toujours pas de rentrée, ni ici, ni chez eux ; pas d’évolution, la situation du plus grand nombre et le traitement de leur sort par les puissances publiques restent indignes. Malgré la condamnation du Conseil d’État (1), malgré le nouvel appel du Pape (2) à ce que l’humain passe avant toute autre considération, leur sort indiffère, divise, effraie, révulse, scandalise, émeut, provoque… mais n’est pas humainement traité.
Pour beaucoup d’entre nous il faut que ça change et vite, mais pas n’importe comment et en faisant plus de mal que de bien. Cette rentrée appelle au questionnement, au discernement, à la veille et à l’action.

Avant la RN

C’est une année de Rencontre nationale (RN) pour l’ACO. Du 19 au 21 mai 2018, des délégués de toute la France se retrouveront à St-Étienne pour décider de l’avenir du mouvement. D’ici là, un peu de travail s’annonce. Nous attendons avec impatience vos contributions pour le Rapport d’activité. Le Conseil national élabore le programme et les moyens. Les délégations se constituent et vont se préparer. Sans parler des copains de St-Étienne qui sont déjà bien dans le sujet. Nous avons rendez-vous là-bas, pas loin de Rive-de-Gier, pour vivre un temps fort, relire nos actes d’apôtres, travailler ensemble à façonner l’avenir et partager des moments de joie et de bonheur. Nous sommes tous appelés à apporter quelque chose. Bon travail !

Élisabeth Peralta

1. Le 31 juillet 2017, injonction pour le gouvernement et la ville de Calais (centres d’accueil et fontaines).
2. Message pour la 104e Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié du 15/08/2017.

PDF - 584.2 ko
Opinion 580

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux