ACO France - Action catholique ouvrière
http://acofrance.fr/8-MARS-L-ANNONCIATRICE-DE-LA-DIGNITE-ET-DE-LA-LIBERTE
      8 MARS : L’annonciatrice de la dignité et de la liberté

8 MARS : L’annonciatrice de la dignité et de la liberté

Déclaration du MMTC

Le MMTC – le Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens célèbre la journée du 8 mars, avec toutes les femmes dans le monde, le chemin de l’histoire parcouru vers l’émancipation, sur la prise en charge de l’égalité du genre, en particulier dans l’accès aux droits civils , aux opportunités professionnelles et aux responsabilités familiales et il évoque avec affection et gratitude toutes les femmes qui ont repris cette cause et ce combat


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 20 février 2018
  • réagir
  • 2 votes
PDF - 211.6 ko

Célébrer la Journée Internationale de la Femme continue à être parfaitement logique
parce que, dans de nombreux coins du monde, aujourd’hui, il y a encore des femmes qui sont exploitées, exclues, violées, victimes de la traite, de l’exploitation sexuelle, du travail d’esclave et tuées, simplement parce qu’elles sont nées femmes.
Être une femme dans certains pays est se soumettre, notamment, à être violée et humiliée en public, à être forcée à s’isoler dans des conditions dégradantes ou forcée à la mutilation génitale féminine. Ces dures réalités, mêmes illégales ou considérées dans la législation comme un crime, continuent d’exister et elles sont la cause de la mort de beaucoup de femmes. Et les coupables restent impunis, par l’inertie ou même la complicité des autorités, qui sont régies par des traditions établies et qui sont encore patriarcales où la femme est totalement sous-évaluée.
Malgré la grande information et des campagnes de sensibilisation, et le fait que dans de nombreux pays on le considère déjà comme un délit public, il y a le drame de la violence domestique -drame commun à toutes les communautés et cultures – qui continue à détruire, tous les jours, la vie de nombreuses femmes. Il y a encore trop de femmes qui vivent des abus physiques et psychologiques ou qui sont assassinées par leurs maris, leurs copains ou leurs partenaires. Femmes qui portent des vies de souffrances, au-delà du temps, avec des marques qui vont être perpétuées tout au long de leur vie.
Nous avons constaté que les salaires bas, le chômage et la pauvreté avaient toujours les taux les plus élevés chez les femmes ; qu’il persiste la différence de salaire entre hommes et femmes pour un travail égal ; la maternité continue encore à pénaliser sur l’accès à l’emploi ou sur l’évolution de carrière ; les femmes sont les plus touchées avec le harcèlement moral et sexuel dans les entreprises.
Ces réalités nous montrent comme elles sont, encore aujourd’hui, de différentes manières, profondément blessées dans leur dignité de femmes, de mères, d’épouses et, avant tout, de filles de Dieu. Même s’il est reconnu aux femmes le rôle prépondérant, tout au long de l’histoire, sur la stabilité familiale, en gouvernant la maison et en élevant leurs enfants, elles ont également montré des qualités essentielles et des compétences dans la vie professionnelle, politique, sociale et associative, en accumulant ces tâches civiques avec les responsabilités familiales avec joie, détermination, confiance et sensibilité féminine.
Le MMTC croit qu’une autre façon de vivre est possible, où les hommes et les femmes vivent en dignité et ensemble en harmonie. Les familles sont des projets collectifs, où on apprend à partager les tâches, à prendre des responsabilités et à respecter les différences, parce que dans les familles, il doit y avoir place à la communion et à
l’entraide.
Reconnaître la valeur de la femme, aujourd’hui, c’est faire aussi mémoire de la valeur et la reconnaissance que Jésus Christ a donné aux femmes de leur temps. Il s’est approché d’elles, il n’a pas approuvé les attitudes de ceux qui abusaient d’elles, et il les a fait annonciatrices de la Bonne Nouvelle de sa résurrection : « Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu`il vous précède en Galilée : c`est là que vous le verrez, comme il vous l`a dit. » (Mc 16,7). Et comme l’a affirmé récemment le Pape François, la femme apporte l’harmonie au monde, elle nous enseigne à aimer avec tendresse.
Donc, pour le MMTC, le chemin vers la libération de la femme de ces dures réalités et de la reconnaissance sans équivoque de leur dignité, passe par l’accès à tous les individus et leurs familles, en égalité de chances, à « la Terre, au Toit et au Travail ». Avec ces besoins de base assurés, les droits humains et en particulier ceux des femmes seront également respectés.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contacts locaux